Albanie – De Valbona à Theth (II)

Dans Albanie, Voyages un billet écrit par Christine le 9 janvier 2017

keller-c-ev

Que diriez-vous de retourner en Albanie?

Parce que c’est pas pour dire mais j’ai pris un peu beaucoup de retard dans le récit de mes aventures estivales…

Rappelez-vous, après avoir navigué dans des fjords, nous nous trouvions dans le nord du pays, une région très sauvage qui compte encore des loups et des ours (même si j’avoue n’en avoir vu aucun!). Alors pour éliminer les excès des fêtes, je vous propose une balade, ou plutôt une bonne rando avec du dénivelé qui tire bien le mollet. Chaussez vos godasses, on va marcher toute la journée dans un véritable décor de carte postale.

Il est 7.00 du matin. Comme d’habitude, je suis dehors avant  mes compagnons de voyage. J’aime avoir un peu de temps pour explorer les environs et prendre quelques photos en toute tranquillité.  Il n’y a personne dans les alentours. Soudain, j’entends le claquement sec des fers sur la caillasse. Deux chevaux et leurs propriétaires sortis de nulle part arrivent à notre gîte. Ce sont eux qui transporteront nos bagages jusqu’à notre prochaine étape dans la vallée voisine. Les hommes répartissent équitablement nos sacs sur le dos des animaux  petits mais robustes et une demi-heure plus tard, nous voila tous prêts à partir à l’assaut du col de Valbona.

Le sentier débute là où la route récemment asphaltée prend fin et suit pendant 3,5 km le lit de la rivière. Le décor est superbe. La fraîcheur du petit matin n’a pas encore dissipé tous les nuages qui enveloppent les sommets d’une écharpe duveteuse. Le calme qui règne dans cette vallée perdue n’est troublée que par deux jeeps conduisant des touristes soucieux de s’épargner quelques kilomètres à pied. Nous les laissons passer de mauvaise grâce maugréant contre ces bruyants flemmards.

L’approche est longue et un peu monotone dans cet univers très minéral qui constitue la partie la plus désertique des montagnes maudites. A la hauteur du hameau de Rragam, la piste caillouteuse se transforme heureusement en chemin creux bordé de barrières en bois et de murs de pierre. Il nous fait traverser des vergers et des jardins verdoyants absolument charmants. Mais cet intermède bucolique est de courte durée. Rapidement la pente se fait plus sévère. L’allure ralentit, le souffle s’épaissit. Nous commençons à transpirer sérieusement sous le soleil.

 

Sur le sentier pentu, le pas lent et assuré des chevaux de bât rythme notre marche. Nos deux équidés rompus à la grimpette en terrain difficile se jouent de toutes les difficultés mais tel n’est pas le cas d’un jeune animal plutôt réticent croisé durant notre ascension…. L’oeil révulsé, les naseaux écarquillés et les membres tremblants, il n’a pas du tout l’air d’apprécier l’exercice. Son meneur fait finalement demi tour!

sans-titre-255

Près d’une heure après avoir quitté le hameau, au sommet d’une pente bien coriace, nous découvrons un abri certes sommaire, mais réellement providentiel. Son tenancier reste là durant toute la belle saison, dormant sous une tente de fortune et accueillant tous les randonneurs avec sourire et gentillesse.  Balbutiant quelques mots d’anglais, il sort d’un petit ruisseau des boissons fraîches sur lesquelles nous nous précipitons. La pause est bienvenue même si de courte durée. Nous ne tardons pas à reprendre notre marche pour attaquer les derniers mètres qui nous séparent du col. Même si le ciel toujours plus chargé nous cause quelques inquiétudes, nous n’omettons pas d’admirer la vue sur le fond de la vallée de Valbona qui vaut tous les efforts consentis pour parvenir jusque là.

 

Davide, le meneur des chevaux

A proximité du col, les nuages qui s’accumulent sur les sommets finissent pas se décharger de leur humide fardeau. Le ciel nous tombe sur la tête et la température chute brutalement.

On enfile nos pélerines et les bagages sont bâchés.

keller-c-ev-3

Nous ne nous attardons pas au sommet où il fait un froid de canard et entamons la descente sur l’autre versant. Le paysage change encore. Laissant derrière nous un monde d’éboulis, nous suivons le sentier qui sinue dans une belle hêtraie.

sans-titre-292

La pluie se déchaîne lorsque nous parvenons à une buvette en bois. Notre pause pic-nic se prolonge dans l’espoir d’une accalmie mais las d’attendre, nous reprenons notre marche dans une atmosphère encore bien humide.

keller-c-ev-4

A la forêt séculaire succèdent des prairies lumineuses nous offrant un panorama époustouflant sur les sommets environnants et la vallée de Theth (prononcer à l’anglaise la langue entre les dents sans postillonner sur votre écran 😉 ). Puis nous apercevons les premières habitations.

keller-c-ev-5

sans-titre-376

Nous arriverons à Theth à 16.00 un peu fourbus mais fiers d’avoir avalé 879 m. de dénivelé positif et 1084 m. de dénivelé négatif, sans aucune cloque ampoule (l’état de mes pieds se gâtera toutefois durant la suite du voyage). Alors que nous nous affalions sur les bancs devant notre gîte après avoir crapahuté toute la journée,  j’ai vu Davide repartir avec ses chevaux à peine les bagages déchargés et sa bière engloutie. Il prévoyait de rentrer à Valbona en 4 petites heures. Sachant que le parcours est plus difficile dans ce sens que dans celui que nous avons fait, on a tout à coup eu l’impression d’être des petits sifflets!!!

Le village de Theth dont je reparlerai prochainement

Et si vous avez envie de vivre notre rando autrement qu’en photo, je me suis amusée à faire une petite vidéo. Attention, il y a de la musique et parfois même ça mouille!

Encore un mot  sur la qualité de l’hébergement en Albanie, sujet fréquemment abordé à mon retour. Et bien franchement tant à Valbona qu’à Theth, elle était très bonne. Le tourisme est en train de se développer, les infrastructures sont neuves, propres et confortables. Les chambres à plusieurs lits (en moyenne 4) comptent toutes une salle de bain. Nous avons parfois souri comme lorsqu’il nous a fallu sauter pour attraper un pommeau de douche fixé environ à 2 m.12 du sol (pourtant les Albanais ne sont pas des géants!) ou lorsque nous prenions tout notre dentifrice sur les pieds en nous brossant les dents parce qu’un lavabo flambant neuf était mal raccordé. Mais franchement cela reste anecdotique.

Et ceux qui aiment la rando en montagne dans des lieux encore préservés du tourisme de masse seront certainement intéressés par ce siteCelui d’un couple albano-américain établi à Valbona  constitue également une très bonne source d’information sur la région.

A suivre…

Back to Main Content

32 Responses to “Albanie – De Valbona à Theth (II)”

  1. Pascal dit :

    La pente semble bien soutenue, ça devait être un très beau trek.
    Dommage pour la pluie mais la bonne humeur semblait quand même être au rendez-vous 🙂

    • Christine dit :

      Ce n’était pas aussi sportif que le Kilimandjaro mais c’était une très belle rando, Quant à la pluie, perso elle ne m’a pas gênée plus que cela et a même apporté un charme supplémentaire à notre journée (je deviens un peu allergique au ciel uniformément bleu 😉 ) et je te confirme qu’elle n’a pas altéré la bonne ambiance!

  2. Esther dit :

    Le texte met en valeur les photographies, ou est-ce le contraire ?! belle rando, on s’y croirait, merci pour cette échappée en terre inconnue, pour moi en tout cas !

  3. Gine dit :

    Hors de ma portée! Mais je me suis régalée des paysages – bravo pour la photo! – et de la vidéo. La photo du cheval apeuré me plaît tout particulièrement. On dirait qu’il est de pierre!

    • Christine dit :

      Sur le moment on en bave un peu mais les paysages sont grandioses et le soir, on s’endort sans problème 😉 Quant au cheval gris, il n’était pas de marbre, je t’assure, il gigotait dans tous les sens. Belle soirée Gine.

  4. Donlope dit :

    Très joli récit et bien belles photos…quant à la pluie, j’ai l’impression qu’elle accompagne tout mes meilleurs souvenirs de rando 🙂 C’est sympa la vidéo, ça permet une autre vision.
    Quant à l’Albanie, je ne pensais pas ça si montagneux, ça donne envie en tout cas!

    • Christine dit :

      Tu as tout à fait raison, la pluie ajoute une dimension supplémentaire et n’est pas pour me déplaire. Et par la suite, on a tellement sué en plein cagnard qu’on a regretté la fraîcheur du nord…. Quant à l’Albanie, elle est à 70% recouverte de montagne. Elle offre de quoi grimper, du nord au sud. A bientôt pour la suite.

  5. La balade est superbe ! Assis sur nos chaises on se rend bien compte que c’est sportif, mais peut-être pas à quel point ! Les paysages sont très beaux, il y a pas mal de contrastes entre la pierre et la terre plus foncée.

    • Christine dit :

      Oui c’est sportif mais à la portée de tout un chacun pour autant que l’on soit en forme. Quant au contraste entre la terre et la pierre, tout dépend du versant sur lequel on se trouve. Su côté de la vallée de Valbona, c’est très minéral, on se trouve dans la partie la plus désertique des montagnes maudites. Du côté de Theth, il y a beaucoup moins de cailloux. Belle soirée et à bientôt Anne.

  6. christine dit :

    je vais devoir me mettre un peu en forme si je veux faire ce voyage. Pas encore pour tout de suite!, mais ça fait envie! c’est beau , sauvage, nature, sportif, tout ce que j’aime! tu fais de superbes voyages et tu nous ramènes à chaque fois de tellement belles photos !! Merci de nous faire voyager avec toi. j’aime toutes tes photos mais la 2eme particulièrement , le sujet, la composition, le traitement des couleurs me fait penser à un tableau du 19eme. Merci

    • Christine dit :

      Allez je croise les doigts, tu vas y aller bientôt! Et je suis sûre que tu vas beaucoup aimer. Merci pour ton retour aussi enthousiaste et bonne suite chère homonyme…

  7. Marie dit :

    Ahh .. merci Christine pour cette balade … tu as dû prendre plaisir, en préparant ce billet, à te replonger dans tes souvenirs car l’ambiance, malgré les conditions difficiles (pluie, dénivelé) semble plutôt sympa 😉
    Ce pays mérite vraiment que l’on s’y attarde, la montagne semble encore très sauvage et préservée. Très belle galerie et puis j’ai apprécié également tes images animées 😉
    A bientôt pour la suite …

    • Christine dit :

      C’est vrai Marie que pour rédiger ces billets je m’immerge totalement dans mes souvenirs et dans mes notes aussi prises sur place. Mais bien souvent sur le moment, je suis plutôt fatiguée en fin de journée et me contente de comptes rendus assez sommaires. Il me permettent néanmoins une fois de retour de me replonger sans trop de difficulté dans l’aventure. Je suis contente de savoir que cette mini vidéo te plait. J’ai encore beaucoup de progrès à faire mais c’est amusant à faire et ça change des photos.

  8. Grâce à vos photos nous voyageons dans un pays qui mérite visiblement d’être connu ! On rêve de partir loin, et pourtant le dépaysement se trouve presque devant nos portes. Bravo pour vos mots qui accompagnent si bien votre reportage. On se régale…

    • Christine dit :

      Je peux vous assurer Mesdames que le dépaysement est total à quelques deux heures d’avion de chez nous! Et l’Albanie offre une palette de paysages très diversifiés. Du Nord au sud, on passe d’une ambiance un peu tyrolienne à une atmosphère méditerranéenne du sud, sans avoir à parcourir d’innombrables kilomètres. Oui, ce pays vaut le détour!

  9. Anne dit :

    Oh, c’est vraiment très beau! C’est vrai que c’est assez dépaysant, et pas si loin! Merci pour la balade, mais je crois qu’il me faudra davantage d’exercices pour digérer après les fêtes …
    Ca y est, toi aussi, tu succombes aux charmes de la vidéo 😉

    • Christine dit :

      Les vidéos je les ai faites d’abord pour mon compagnons qui n’a pu m’accompagner. Et puis oui j’y ai vraiment pris goût. J’aimerais maintenant améliorer ma technique… Je trouve ces petit films très sympas à visionner au retour. Bonne soirée Anne.

  10. Cédric dit :

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que tu ne foules pas les mêmes endroits que le commun des mortels 😉
    Merci pour cette destination à nouveau originale et si riche d’expérience photographique et humaine. C’est toujours un plaisir que de visiter ton site.

    A bientôt donc !
    Cédric

    • Christine dit :

      C’est assez nouveau pour moi ce genre de voyages mais maintenant que j’y ai goûté, je n’ai plus du tout envie de revenir à des vacances plus traditionnelles J’espère pouvoir continuer sur cette lancée. Merci d’apprécier ce genre de billet Cédric et à bientôt

  11. Dédé dit :

    Moi qui adore la randonnée à pieds, je me suis régalée en lisant le récit de tes aventures. Les paysages sont superbes et donnent envie de découvrir ces contrées encore vierges de trop de développement touristique. J’aime particulièrement la petite église: superbe! Merci pour ce partage et à bientôt pour de nouvelles aventures.

    • Christine dit :

      Je pense que la suite du voyage te plaira Dédé. Il faut juste que je trouve le temps de continuer mes récits, ce qui en ce moment est difficile. Je montrerai mieux l’église de Theth dans mon prochain billet. Belle soirée à toi et à bientôt

  12. Bonjour,
    tes cadrages me plaisent toujours autant.

  13. Véro dit :

    Merci Christine pour tous ces voyages que tu nous fais partager. C’est toujours un réel plaisir. Je n’imaginais pas l’Albanie comme ça …
    De très belles images comme d’habitude. Merci également pour cette vidéo très sympa. Je ne sais pas comment tu peux avoir le temps de faire tout ça …

    • Christine dit :

      L’Albanie a de multiples visages. Elle ressemble par endroit à l’Italie du nord ou au Tyrol, ailleurs à la Grèce… J’ai beaucoup aimé cette diversité sur un territoire relativement restreint. Quant au temps, je n’en ai plus beaucoup à consacrer au blog en ce moment assez chargé professionnellement. Mais quand je m’y mets le plaisir est vraiment là. Merci de ta visite, c’est super de te retrouver par ici après cette longue absence. A bientôt pour la suite.

  14. Polina dit :

    Qu’est ce que c’est beau ! Voilà une belle manière de commencer 2017 avec une belle ballade qui me laisse rêveuse…

    • Christine dit :

      Bonjour Polina,

      L’Albanie est un pays magnifique qui vaut le détour. Je suis ravie que ce billet t’ait intéressé. J’en ai encore d’autres sous le coude qui révéleront d’autres régions du pays tout aussi séduisantes. Merci de ta visite et belle semaine à toi.

  15. Béatrice dit :

    Coucou, je n’avais pas vu cet article. J’ai eu l’impression de refaire la rando, la fatigue en moins 😉 . Je suis également en train de finir mon carnet de voyage. Il est temps, car je reprend mes chaussures en avril pour aller un peu plus loin cette fois.
    Je vais 12 jours au Vietnam. Bisous bretons

  16. Isa dit :

    Me revoilà par ici… Je ne suis pas déçue d’avoir poursuivi le récit de ton voyage. La vidéo est top 😉 J’apprécie la nature sauvage, authentique. Ici, tes photos sont à la hauteur … des montagnes 😉 Sur ces sentiers rocailleux, j’imagine bien le papillon des montagnes t’accompagner, l’Apollon.
    Je dois aussi te féliciter pour l’exploit physique de cette rando, c’est du sport !!
    A très bientôt Christine.

    • Christine dit :

      Merci pour la vidéo:-) Je balbutie encore avec ce média mais j’apprécie beaucoup les possibilités qu’il offre. Lors de ce voyage, j’ai jonglé entre mon iphone pour la vidéo et mon hybride pour les photos, ce qui n’était pas de tout repos. Cette rando-là était soutenue c’est vrai mais rien d’insurmontable. Nous en avons fait une autre dans le sud, dans des conditions plus difficiles, notamment en raison de la chaleur mais chuuuut, j’en reparlerai bientôt. Quant à la macro, si j’avais eu le temps, j’en aurais volontiers fait. J’ai notamment aperçu des papillons bleus totalement inédits pour moi. Mais pas question de m’allonger pour les traquer, il fallait suivre le groupe ! Belle semaine à toi Isa.

  17. […] en Albanie.  Après avoir marché plusieurs heures et franchi un col à 1’800m. d’altitude, nous voila à Theth, un des villages les plus isolés d’Albanie. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content