Mini road trip – Impressions

Dans Maroc, Voyages un billet écrit par Christine le 7 avril 2016

Sony-262-Modifier

-1-

Le Maroc, ses couleurs, ses senteurs, ses paysages  tour à tour austères, somptueux, sensuels…

A l’orée d’un printemps peu pressé à mon goût, j’aurais aimé comme l’an passé me fondre dans l’ocre du désert, savourer le vert des palmeraies, me délecter de ses saveurs suaves et épicées… Mais les années se suivent et ne se ressemblent pas forcément et en 2016, nous n’avons (hélas)  pas inscrit de voyage pascal au programme. Ces derniers jours, un peu dépitée par la grisaille helvétique et en mal d’ailleurs, je regardais avec un brin de nostalgie les photos de ce séjour dont certaines ont fait l’objet de quelques billets (ici, , là et ici). D’autres par contre gisaient encore inexploitées dans mon ordi. Jusqu’à présent, j’avais renoncé à vous les montrer en raison de leur caractère un peu … particulier. Mais avec le recul et en y jetant un oeil neuf, j’ai eu envie de partager avec vous l’ambiance de ce petit « road trip » accompli au pied de l’Atlas durant ces vacances.

Je suis bien consciente que les images, plutôt expérimentales, que je vous présente ici ne feront pas l’unanimité. Elles fileront peut-être le mal de mer à certains, d’autres se jetteront sur leurs lunettes croyant à une baisse de leur acuité visuelle. Qu’à cela ne tienne, je prends le risque. Les photos que je vous livre aujourd’hui n’illustrent pas que des fragments de route, elles tendent aussi à traduire mon ressenti lors de cette excursion de trois jours en voiture dans le sud du pays.

Les paysages étaient magnifiques, je m’en suis mis plein les yeux, le nez collé à la vitre mais comme souvent lors de déplacements en voiture, il arrive fatalement un moment où le bruit sourd du moteur, les vibrations et l’immobilisme me bercent et me plongent dans une douce somnolence. Je suis sûre que vous connaissez aussi ce genre d’engourdissement. Vos paupières deviennent lourdes, vos yeux se troublent et votre cerveau se met à interpréter les signaux qu’ils lui transmettent de manière un peu psychédélique… Vous ne dormez pas tout à fait mais vous n’êtes plus vraiment là. C’est cet état d’entre deux que j’ai essayé de traduire avec le petit appareil compact qui m’accompagnait.

(clic sur les photos pour les visualiser en grand sur fond noir recommandé).

Nous avons roulé longtemps sous le soleil mais entre Ouarzazate et Merzouga, la météo s’est gâtée. Le ciel s’est obscurci et nous est tombé sur la tête. Des trombes d’eau ont très rapidement transformé la route en rivière, semant la pagaille parmi les véhicules. Du coup, je ne somnolais plus du tout.  Fascinée par la violence de la pluie, j’ai vu, à travers la vitre dégoulinante, le paysage se tordre, devenir liquide et ses couleurs se diluer.

Notre voiture 4×4 et l’habileté de notre chauffeur nous ont permis heureusement d’éviter un enlisement. Nous sommes parvenus sans heurts majeurs au ryad où nous devions passer la nuit. Et le lendemain, c’est sous un ciel lavé de tout nuage que nous avons pu reprendre la route.

 

Back to Main Content

23 Responses to “Mini road trip – Impressions”

  1. Comme d’habitude, je suis fan de tes expériences !! je me rappelle de ton excursion au milieu des tanneurs, j’avais adoré ce billet … et le photos ! Bon WE Christine !
    De mon côté, ce WE, nous partons pour une petite viré à Bilbao, j’espère être inspirée et ramener outre des souvenirs, de jolies photos … à suivre !!!

  2. christine dit :

    moi elles me plaisent ces photos, elles me parlent tellement. Merci Christine

  3. JacklineG dit :

    Excellente idée ces « visons » entre rêve et réalité, j’aime cette touche de fantaisie que l’on trouve trop rarement dans les récits de voyage ! Belle fin de semaine Christine

  4. Isa dit :

    Hummm. jolie série ! Des formes qui se fondent dans la douceur de l’argile et de l’azur, des paysages qui filent, défilent (sans refiler… non 😉 ) , des teintes délavées, encore humides, façon aquarelle, non, on ne somnole pas, on admire… Très bon week-end Chhristine !

  5. J’aime bien cette vision des choses ! Tu traduis bien cet état d’esprit, le flou, le vague, l’éthéré ! C’est bien vu, surtout avec ces couleurs chaudes qui nous guident, et cette chute brutale (comme un réveil cruel) avec la pluie !

  6. Nathalie dit :

    Wahou, j’aime beaucoup cette série « expérimentale » Christine… On dirait des aquarelles avec des couleurs pastels, c’est doux… il y’a une atmosphère…c’est difficile de choisir, mais je craque pour la 11, la 4 et la 7 ! Encore une fois, merci pour ce beau partage ;-). Bon we Christine. Nathalie

  7. Voilà, j’aime beaucoup ces photographies! Vraiment!
    Quelle idée de les avoir laissées si longtemps de côté? Il fallait ce temps-là peut-être pour les voir autrement?

    J’ai une série de photos prises en route…. Une série que je montrerai peut-être prochainement (quoi que je devienne une blogueuse très fainéante!)
    1,2,3,5,11, sont celles que je préfère.
    Bon weekend!

  8. céline dit :

    Et bien moi j’aime ça ! J’aime le mouvement en général et je l’aime donc aussi en photographie 🙂
    Et j’aime le côté « aléatoire » et la notion de « non contrôle » dans les flous de bougé…
    Je la trouve très réussie cette série, bravo Christine ! 😉
    Bon week-end !

  9. Bien sûr, nous connaissons cet état de semi-comateux, trop bien mis en scène par vos photos ; rien n’est clair, on regarde sans voir.
    Nous aussi avons eu un orage vers, Merzouga. Les dunes étaient magnifiques, avec un jeu de reliefs multicolores. Vous auriez fait de superbes photos !
    Dommage, que l’on hésite de visiter ce beau pays

  10. Marie dit :

    Bonsoir Christine,
    En faisant défiler tes images, je suis complètement imprégnée de cette douce ambiance que tu décris si bien … le flou ne me gêne pas, bien au contraire, il nous berce, nous transporte. Et voila, maintenant, j’ai, moi aussi, envie d’y retourner, de retrouver ces couleurs qui m’ont tellement séduite.
    Bonne soirée à toi 🙂

  11. Donlope dit :

    Très jolie série que traduit parfaitement en image ce que tu relates par texte…j’ai beaucoup d’admiration pour ce genre d’exercices étant moi même très peu imaginatif pour sortir un peu des sentiers battus!

  12. Christine dit :

    @Tous: Et bien, je vous avoue que je suis heureusement surprise par l’accueil que vous avez réservé à cette série de photos. Sincèrement, je ne m’y attendais pas du tout. Ce n’est pas que ces photos ne me plaisent pas, bien au contraire mais d’habitude, ce genre d’images suscite des réactions mitigées. Comme la plupart d’entre vous, les couleurs douces et « lavées » m’ont séduite. J’ai aimé aussi l’impression d’intemporalité qui résulte du flou. Au moment des prises de vue, j’étais très contente de mes images, puis à mon retour en Suisse, j’ai commencé à douter. Rhaaa ce fameux doute. qui fait que l’on ne sait plus si ce que l’on a créé vaut quelques chose (bien modestement) ou pas…. Est-ce que cela vous arrive aussi? Voila pourquoi j’ai laissé traîner ces photos au fond de mon ordi pendant un an. A l’occasion d’un petit nettoyage de printemps, je les ai exhumées et les ai regardées d’un oeil neuf. Avec le recul, j’ai à nouveau aimé les traces de cette excursion dans le sud et me suis dit qu’un blog était aussi destiné à montrer des photos « expérimentales » et pas seulement des images classiques bien piquées et léchées. Merci de tout coeur de m’avoir accompagnée dans cette balade et de vous être laisser absorber par l’atmosphère du désert. Très belle semaine à tous.

  13. Anne Jutras dit :

    Bonjour Christine,
    Il faut oser défier l’opinion des autres et suivre nos inspirations. Tu as réalisé des photos très dynamiques et explorer tous les avenues possibles, même dans la voiture! Par ton partage, tu nous donnes le goût de suivre nos élans, d’expérimenter, au risque de ne pas plaire à tous.. Mais qu’importe, si tu as su plaire à ton coeur. 😉

    • Christine dit :

      Tu as raison, Anne, la démarche relève du lâcher-prise, laisser ses émotions prendre le pas sur la technique, le « photographiquement correct ». Ce n’est pas toujours facile mais j’ai de plus en plus envie d’explorer cette direction. Merci pour ce commentaire plein de bienveillance.

  14. Lannic dit :

    Comme je viens de changer mes lunettes il y a quelques jours, je n’ai pas cru une seconde que j’avais un problème à ce niveau là !
    Une plongée dans un monde onirique dont tu donnes une plutôt une bonne interprétation avec ces photos.
    Il y en a certes quelques unes qui ne m’interpellent pas vraiment mais il y en aussi quelques unes que j’aime beaucoup.
    Mes préférences vont à la 3 et aux trois dernières (9-10-11), avec un coups de ♥ pour le rendu de la 9.
    On peut savoir de quel petit appareil compact tu t’es servi pour cette série ?

    • Christine dit :

      je suis contente que quelques unes de ces images te parlent Lannic 🙂 Le compact utilisé est un Sony DRX 100 III . Il a pour avantage une très petite taille qui lui permet de se glisser aisément dans un sac à main de nana ou dans une poche, son grand capteur, une optique Zeiss très lumineuse (24-70mm, f. 1.8-2.8) et la possibilité de shooter en raw. Belle fin de semaine à toi.

  15. Anne dit :

    Je suis tout à fait dans l’ambiance. Bon, je connais un peu ces paysages, donc ça aide, mais le rendu est très bon, bravo encore une fois!

    • Christine dit :

      Désolée de ma réponse aussi tardive, Anne, j’ai un peu de peine à tenir le rythme ces temps-ci. C’est vrai qu’il me semble que tu es allée au Maroc à peu près à la même période que moi l’an dernier… Merci beaucou pour ton passage ici et bonne semaine.

  16. sylolive dit :

    Il y a quelque chose de très agréable dans le choix de ces photos très homogènes et originales. Je suis un peu comme tout le monde plutôt séduit. Je retiens surtout les couleurs un peu pastellisées (je en sais si ce mot existe). C’est très plaisant. Bonne semaine 🙂

  17. Françoise dit :

    De superbes images très fortes! On reconnait tout de suite le pays et ses couleurs.
    un coup de coeur pour la 1 et la 3

  18. Clémentine dit :

    On arrive tout de suite à rentrer dans tes aventures enfaite ça m’impressionne ! Même lorsque tu parles de la pluie on arrive à se mettre dans l’atmosphère du moment, c’est bien décrit et tes séries de photos sont juste magnifiques J’espère que tu feras beaucoup d’autres articles j’ai hâte de découvrir la suite de ton travail 🙂 Et aussi je ne sais pas si c’est le cas mais j’ai l’impression que tu expérimentes beaucoup avec ton appareil comme avec ses photos cela donne de super résultats

    • Christine dit :

      Bonjour Clémentine et bienvenue ici,

      Tes mots me font super plaisir, c’est un beau compliment que tu me fais, merci de tout coeur. J’aime effectivement beaucoup expérimenter avec mon appareil photo, les résultats ne sont pas toujours à la hauteur mais cela me permet de faire des images différentes et je l’espère de ne pas trop me répéter. A très bientôt alors, je m’en vais de ce pas découvrir ta bulle à toi:-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content