Des champignons à Séville

Dans Andalousie un billet écrit par Christine le 10 juin 2012

En décidant l’aller à Séville, l’été dernier,  j’avais bien sûr en tête de visiter l’Alhambra…. euh  non l’Alcazar… Enfin, pour être honnête je dois bien reconnaître qu’avant de partir en Andalousie, je ne faisais pas vraiment la différence entre les deux. Aujourd’hui, je suis heureusement plus au clair et j’y reviendrai certainement mais pour l’heure, c’est une construction de la cité de Carmen et de Don Juan d’un tout autre genre que j’ai envie de vous montrer .

Le lendemain de notre arrivée dans la capitale andalouse, au hasard d’une balade à pied dans la ville encore somnolente, nous avons été soudainement happés par la vision incongrue d’un bras de parasol géant. Intrigués par cette étrange réalisation, nous nous sommes approchés de la Plaza de la Encarnacion pour découvrir une immense surperstructure arachnéenne au coeur de la citré traditionnelle.

Mesurant 150 par 75 mètres, le Metropol Parasol, surnommé “les champignons” par les Sévillans, se compose de 6 parasols de bois de 28 mètres de haut chacun. La structure, qui s’étire sur 11 000 m, a été édifiée sur une place rectangulaire utilisée comme parking depuis les années 1970. Elle comprend quatre niveaux superposés et abrite un musée archéologique, un marché, des salles d’exposition, un restaurant et une promenade  publique avec vue panoramique sur les toits de la cité.

J’ai été absolument bluffée par cette réalisation de l’architecte berlinois Jürgen Mayer, qui relève à la fois de la prouesse architecturale et de l’œuvre d’art.  A mon sens, elle apporte un coup de jeune au centre ville sans nullement le défigurer mais en s’inscrivant  dans une complémentarité dynamisante avec les anciens bâtiments. J’aurais aimé m’attarder, lui tourner autour, pour la saisir sous tous ses angles et surtout voir comment la lumière zénithale projette sur la place des ombres mouchetées du plus bel effet, paraît-il, et surtout très précieuses dans la fournaise estivale.

16 millions de boulons  et d’écrous ont été nécessaires pour assembler les milliers d’éléments composant les alvéoles ouvertes de ces champignons géants.

J’aurais aimé également accéder au 4ème étage mais pas de chance, le centre était fermé et il ne nous a pas été possible de monter sur le toit à 28 mètres de haut, pour emprunter la passerelle qui y est aménagée et jouir de la vue sur toute la ville. Je le regrette vraiment car d’après les images que j’ai pu en voir, cela vaut le détour.

Je reconnais que d’une manière générale, notre escale sévillane de deux jours s’est avérée beaucoup trop courte par rapport à toutes les merveilles que recèle cette ville. Je me suis d’ores et déjà promis d’y retourner à la faveur d’un week-end prolongé, en automne pourquoi pas, pour mieux faire connaissance.

Et pour en voir davantage sur cette étonnante construction, allez jeter un oeil ici

Back to Main Content

32 Responses to “Des champignons à Séville”

  1. APP dit :

    Les angles de vues sont bien choisis et le rendu visuel de toute beauté … Bravo !

  2. AniLouve dit :

    Je ne suis pas retournée à Séville depuis l’exposition universelle … Cette ville sait faire cohabiter tradition et modernité. Ces champignons sont tout simplement géniaux. Merci Spiruline.

    • Spiruline dit :

      Ah l’expo universelle… je ne l’ai pas vue mais j’ai vu ce qu’il en reste. C’est un peu triste, une zone laissée plus ou moins à l’abandon… Merci de ta fidélité Anilouve:-)

  3. Punaise, mais elle est incroyable cette sculpture!!! Le genre de truc autour de laquelle je peux rester un GRAND moment, à tourner autour, à jouer avec les formes, les lignes!!! Comme toi quoi!!!! Tes photos 4, 5 et dernière me plaisent!!!!
    Bonne journée Spiruline
    Et je te souhaite de pouvoir y retourner!

  4. Isa dit :

    Je découvre …pourtant j’ai été plusieurs à Séville ! Mais il est vrai que je me cantonne généralement au centre et à Triana …
    C’est assez étonnant ce bâtiment au milieu d’immeubles et maisons traditionnelles …

  5. Superbe! c’est décidément une superbe oeuvre d’art dans laquelle il est possible d’évoluer, de commercer, de converser. J’aime ces photos. on a l’impression que la construction enveloppe ce qui l’entoure. Comme AniLouve je trouve que Séville, comme Barcelone sait faire cohaibiter de manière harmonieuse et élégante l’ancien et le moderne …
    Tu as du t’amuser photograohiquement parlant!

    • Spiruline dit :

      Je suis fascinée par l’évolution de certaines villes qui savent faire judicieusement cohabiter histoire et modernité. Et oui, je me suis vraiment bien amusée avec ces grands champignons.

  6. Gine dit :

    Exceptionnel. Le bois ajoute une dimension nature à ce champignon géant. Je ne l’ai pas vu, lors de mon dernier passage à Séville. Mais comme je me suis promise d’y retourner … Merci !

  7. isabelle dit :

    C’est en effet une sacrée prouesse architecturale!!! J’aime beaucoup. Voilà un aspect de Séville que je n’imaginais pas. Tu me donnes envie d’y aller.

    • Spiruline dit :

      Rien que de ressortir ces photos et l’envie me reviens d’y retourner. Je me rends compte que nous n’avons vraiment fait qu’effleurer le sujet en seulement deux jours.On y va ensemble ;-)?

  8. atena dit :

    une architecture étrange!vraiment
    on se demande eq ue fume les créateur de ces batiments!mdr
    c’est original en photo en tout cas!
    Niveau batiment modern je prféère les coupe droite!carré rectangle!les rond et les courbe ne me conviennenent pas!lol

    Tu pourras peu etre monter sur cette passerelle un autre fois!
    bon lundi a toi

    • Spiruline dit :

      Ici je trouve que les courbes sont vraiment bienvenues et permettent une intégration parfaite de cette construction futuriste au coeur de l’ancienne cité. Et c’est sûr que si je retourne à Séville, je monterai sur le toit .

  9. Marie dit :

    Les souvenirs andalous remontent, on dirait ;-))
    Je regrette vraiment d’être passée à côté sans le voir. Par manque de temps, nous sommes restés dans les quartiers anciens les + typiques, et encore, nous n’avons pas tout vu 🙁
    … ce sera l’occasion lors d’un prochain passage dans cette magnifique ville !
    J’aime ce contraste d’architecture (la dernière photo est vraiment top).

    • Spiruline dit :

      J’ai lu quelque part la différence qu’il y a entre un touriste et un voyageur. Le touriste court après le temps alors que le second a tout son temps. J’aimerais vraiment beaucoup pouvoir abandonner mon statut de touriste pour devenir une vraie voyageuse. Un jour peut-être….

  10. Veronique dit :

    l’architecture offre de belles formes, c’est magnifique

  11. Véro dit :

    C’est superbe et je pense que tes compositions et cadrages y sont pour quelque-chose. Avec le soleil qui nous manque tant en prime … Je les aime toutes, je n’arrive même pas à choisir. Bravo !

    • Spiruline dit :

      J’ai eu de la peine à faire une sélection aussi.Et je me demande comment j’aurais fait si j’avais pu aller à l’intérieur et au sommet de cet édifice. J’aurais fait exploser ma carte mémoire.

  12. Pastelle dit :

    C’est fantastique ce truc, de même que ton interprétation. Bravo.
    Mais ça me donne envie de foncer là bas ! C’est trop beau. ♥

  13. Incroyable ce bâtiment !
    Notre pays manque cruellement d’objets aussi originaux.
    J’aime beaucoup la photo no 2 pour ses couleurs et son angle de prise de vue.
    ps: as-tu remarqué la déformation de la perspective sur tes photos ? Quel objectif as-tu utilisé pour cette série de photos ?

  14. Spiruline dit :

    On est un peu frileux en Suisse avec ce genre de réalisation effectivement. En voyage, j’utilise un 18-200mm. Bon rétablissement VérO

  15. Raynald dit :

    Hello Spiruline !
    C’est incroyable : nous étions allés quasiment en même temps à Bali et, là, je m’aperçois que tu es allée à Séville à peu près à la même époque que moi ! J’ai pris en photo également cette réalisation architecturale, mais le résultat est bien en deçà du tien ! J’aime beaucoup le supplément d’abstraction que tu as su y apporter.

  16. Marie dit :

    tu as dû te régaler, avec ce bâtiment si graphique !
    Jolie série.

  17. Anonymous dit :

    ca fait longtemps que je ne t ai plus mis un petit comms… j aime bcp ces photos architecturales, elles rendent magnifiquement bien… j espere que ce weekend je pourrais en faire des autant belles… gros becs maman

  18. Je ne connaissais pas l’existence de ce monument, quelle prestance ! Merci pour la balade !
    PS : ça y est, je crois que j’ai rattrapé mon retard de lecture, je n’ai pas commenté partout mais je me suis, une fois encore, régalée de tes photos !

  19. Caro dit :

    Magnifique architecture! Et magnifiques images, j’aime particulièrement les 2 dernières pour le contraste entre les deux types d’architecture, mais aussi pour la composition, et la dernière pour la présence du monsieur qui donne vie à l’image et la rend unique.

  20. Awena Robert dit :

    Très belles compositions. Magnifiques couleurs non saturées. Vraiment superbe ! J’adore l’Andalousie (j’ai vécu 5 mois à Grenade, mais je ne connais pas très bien Séville). Tes images me donnent envie d’y retourner de suite ! Merci pour ce partage de beauté et de découverte.

    A bientôt.

Répondre à Françoise Hillemand Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content