Qu-Ouest-ions….

Dans Andalousie, Notre calendrier un billet écrit par Christine le 3 août 2011

Le soleil déclinait lentement mais il faisait encore très doux à 20 heures sur la Costa del Sol. Je me baladais tranquillement,  observant le bal des mouettes dans la tiédeur de l’air et la douceur de la lumière. La plage était déserte à l’exception de cette jeune fille, méditant face à la mer. Je l’ai prise en photo comme ça, sans vraiment me demander pourquoi, pour aussitôt oublier cette image. C’est elle qui m’a rattrapée quelques jours plus tard.
Un flash, au ptit déj. ou en me brossant les dents je ne sais plus, et j’ai soudain fait le rapprochement avec cette photo prise par ma fille sur une plage du Maine il y a près d’un an. Une enfant, une jeune fille, la même attitude pensive face à la mer, la même tenue, la même coiffure, tellement semblables qu’on pourrait les confondre comme si en quelques mois, la petite américaine avait d’un coup de baguette magique pris plusieurs années. Pas besoin d’être très fûté pour faire une relation avec l’évolution de mon American girl. Notre subconscient a décidément des mystères qui ne cessent de m’interpeller !

Et pendant ce temps, nous continuons, chacune sur notre coin de planète, de composer le calendrier de cette année de séparation avec le feuillet de Juillet, l’avant dernier mois de son séjour outre Atlantique. Il y a quelques temps, j’avais évoqué avec elle les difficultés liées à son retour en Suisse. Toute à son excitation de bientôt manger les bons ptits plats de maman et d’embrasser son frère de revoir bientôt ses copains, elle n’avait pas prêté une oreille très attentive à mes mises en garde. La transition se ferait sans problème pensait-elle alors… Depuis, une conversation via Facebook avec un de ses potes globetrotters, qui lui a conseillé la lecture d’un article vraiment  intéressant sur le sujet,  lui a fait prendre conscience des implications d’un retour chez-soi après un long séjour à l’étranger. Après l’euphorie des retrouvailles, le choc du retour, la nostalgie, le sentiment d’être un hybride culturel etc.  Elle s’y prépare désormais sachant que sa réintégration demandera aussi une période d’adaptation et qu’elle se sentira forcément décalée pendant les premiers  temps de sa vie helvétique. Je ne vais pas m’étendre davantage sur ce sujet, si vous en avez envie allez lire ce papier très complet.

Pour en revenir à notre calendrier, sa photo du mois est trouble (pas de trépied, vitesse trop lente, iso pas assez élevés…) mais je l’aime bien ainsi, comme le reflet de son état d’esprit et de son questionnement actuel sur son avenir proche. Mais n’allez tout de même pas croire que juillet n’a  été que prise de tête, bien au contraire. Il lui a aussi offert une semaine de vacances, l’occasion pour elle de découvrir  toute seule, comme un grande, la côte ouest, Los Angeles, Las Vegas…..

Je vous ai bien dit qu’elle a grandi ma gamine!

Moi
Un petit village paisible de la Costa del Sol dans la lumière du soir. Quel contraste entre les deux images mais quelle coïncidence aussi puisque pour ce sujet, nous avons toutes les deux photographié des lieux de vie…
Elle
Du haut de mon hôtel, je vois Las Vegas s’illuminer. Le gigantisme, l’exubérance, la folie de la Sin City se reflètent encore plus dans la lumière. La ville est magnifique mais un peu trop délirante à mon goût.
Back to Main Content

5 Responses to “Qu-Ouest-ions….”

  1. A beautiful image of the girl looking out to the horizon. Love the scene and your treatment of it.

  2. Anonymous dit :

    ah quand j’ai vu ta photo, j’ai tout de suite tilté.. déjà bientôt une année, le temps passe vite.. cependant, je me sens prête à rentrer à la maison. Je savoure ces dernières semaines américaines..merci pour ce magnifique texte, j’apprécie beaucoup.. plein de gros becs..I miss u

  3. Marie dit :

    Concernant votre calendrier, ta fille t’impose-t-elle une seule et unique photo ? ou fais-tu un choix parmi différentes prises de vue ? …
    Ton texte est superbement écrit et l’article très intéressant.

  4. Spiruline dit :

    @Andrew Graeme Gould: thank you. The scene is shot with hipstamatic, no post treatment.

    @Anonymette: le temps file… les travaux de peinture dans ta chambre ont commencé…bisettes poulette!

    @Marie: en principe, elle ne me soumet qu’une seule photo. En l’occurrence, elle m’en a envoyé deux mais elles étaient quasi identiques. Il m’est arrivé de lui en demander une autre parce que je trouvais qu’elle n’était pas dans le thème. C’était le cas par exemple pour “dans l’eau”, elle m’avait envoyé une photo de bateau. Pour moi, c’était plus “sur l’eau”. Voila tu sais tout. A bientôt

  5. Isa dit :

    L’apprentissage de la liberté, c’est primordial dans une vie .. et je suppose que ta fille pourra le poursuivre en Suisse sous une autre forme…

Répondre à Andrew Graeme Gould Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content