Mykonos, l’île jet set

Dans Grèce un billet écrit par Christine le 6 septembre 2013

Les moulins (Kato Myli), stars de Mykonos

 

Ce matin-là, Eole s’en était donné à coeur joie et c’est l’estomac un peu barbouillé que nous avons débarqué du ferry qui nous conduisait à Mykonos. Après deux semaines sur le Péloponèse, en Grèce continentale et dans les Cyclades, cette île constituait l’ultime étape de notre périple grec.

C’est un peu curieux de commencer mon récit par la fin mais peu importe. Cela me permettra de remonter le temps et de toute façon, chaque étape de ces vacances estivales était un voyage en soi. Mais revenons à Mykonos. Avec sa réputation de fêtarde et de lieu hyper branché, la belle n’avait à priori pas vraiment d’atout pour me séduire mais comme nous devions y prendre notre avion du retour trois jours plus tard, je n’allais pas faire ma bêcheuse.


Vue sur la petite Venise, Chora
 

Ce n’est donc qu’à moitié convaincue que j’ai abordé cette dernière escale, en me demandant ce que j’allais bien pouvoir faire sur cette île noctambule, très jet set et surtout bondée en cette période de l’année.

J’ai eu tôt fait de ravaler mes préjugés. L’île a certes tout de la carte postale, surtout sa capitale Chora,  véritable Saint-Trop de la mer Egée, elle n’en a pas moins beaucoup de charme pour autant que l’on évite les heures de grande affluence. Tôt le matin ou en fin d’après-midi, les fêtards dorment encore ou se préparent pour une longue nuit, laissant les ruelles “relativement” désertes.

Eglise de Paraportiani, Chora

 Nous avons ainsi eu tout loisir de déambuler tranquillement parmi les maisons blanches aux toits plats qui se découpent sur les ruelles pavées et chaulées. Dans ce dédale d’allées étroites et enchevêtrées, nous n’avons pas manqué de nous perdre.

Au gré de nos flâneries, d’échoppes en placettes, nous avons en effet tourné en rond un bon moment avant de nous repérer. La stratégie des anciens qui, en adoptant un tel plan, cherchaient à désorienter les pirates fréquents à l’époque, fonctionne bel et bien. Cette conception urbain constitue également une protection contre le vent particulièrement vigoureux dans les Cyclades.


Tout le monde se perd, même les galeries!

On se promène dans cette cité, comme dans un décor de cinéma, en se demandant ce que va nous révéler chaque coin de rue. Les  maisons auxquelles ont accède par une volée de marches drues, sous lesquelles se nichait autrefois de cellier, ressemblent à des maisons de poupée.


Une savoureuse rencontre à Chora

En haut de l’escalier, on trouve un petit balcon de bois peint qui surplombe la rue étroite et touche quasiment le balcon correspondant de la maison d’en face.

 Ici, on oublie les traditionnels blanc et bleu grecs. Les boiseries de la ville sont peintes de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, offrant un splendide contraste avec les murs blancs à la chaux et le bleu du ciel. 

 Nous n’avons passé qu’une demi-journée à Chora. Le reste du temps nous avons plutôt cherché à échapper aux hordes de touristes et avons sillonné l’île (qui est relativement petite) dans tous les sens sur notre quad de location. Dit comme ça, ça fait un peu asocial, mais je vous assure qu’à certains endroits il y a vraiment beaucoup de monde.


Phare abandonné de Fanari, au nord de l’ìle

Les agences de  location de quads et les scooters fleurissent à chaque coin de rue. C’est le moyen de locomotion idéal mais revers de la médaille, il y a eu tellement d’accidents que ces engins sont désormais bridés à 50 cm3. A deux (avec les 192 cm, format hockeyeur de mon Romand chéri), autant vous dire que notre engin peinait lamentablement dans les montées..

Nos balades nous ont conduits à de petites plages plus ou moins fréquentées, à des tavernes divines dans lesquelles nous avons été accueillis chaleureusement et où nous nous sommes repus de salades grecques et de moussaka. Nous avons traversé des paysages arides ponctués de nombreux rochers leur conférant un côté étrange et désolé contrastant singulièrement avec l’activité sophistiquée de la ville. Et c’est en vain que nous avons cherché quelques arbres pour ombrager notre sieste. L’eau est rare à Mykonos. On y recense qu’une seule source permanente, l’essentiel de l’eau provenant de citernes.  


 

Back to Main Content

37 Responses to “Mykonos, l’île jet set”

  1. Cathy B dit :

    Coucou Spiruline,
    Bravo et merci de nous embarquer là-bas à tes côtés. Des noir et blanc magnifiques: comme quoi pas besoin de l’éternel duo bleu-blanc pour exprimer la chaleur et les couleurs de ces lieux.
    Bon we

    • Spiruline dit :

      Merci de ta visite Cathy. J’ai une profonde envie de n&b ces temps-ci. Pour cette série, je voulais effectivement échapper à la carte postale traditionnelle en bleu et blanc et autant que possible mettre en valeur le graphisme de certains images. A bientôt

  2. AniLouve dit :

    J’aime beaucoup ton choix de ce noir et blanc rétro et l’ambiance en est vintage. Tu as fui de nombreux touristes mais là on se croit tranquille au siècle dernier.

    • Spiruline dit :

      Bonjour AniLouve, en l’occurrence, je n’ai pas cherché à faire des images vintage mais c’est vrai que le n&b est vite connoté retro. Je suis ravie d’être parvenue à te faire voyager dans l’espace et dans le temps en toute tranquillité 🙂

  3. Coucou Spiruline!

    Ben voilà une excellente série d’images!!!!
    Dis, ton N&B, c’est du Lightroom? J’ai l’impression de voir les bleus “n&b” de Lightroom. Et tu te mets également au vignetage?

    En tous les cas, il y a une belle cohérence dans l’ensemble de tes photos et dans ton choix de traitement. J’aime bien les contrastes comme celui-ci qui fait bien ressortir les blancs comme sur la photo du phare (pour celle-ci, je me demande si le 16/9ème ne serait pas à tenter pour sacrifier un peu du ciel très présent. Sauf bien sûr, si tu souhaites le même format partout. Mais il me semble que non en voyant ta 1ère photo).

    J’aime beaucoup également la photo du coureur!

    Vivement la suite!

    • Spiruline dit :

      Coucou Chrys, je traite mes photos en n/b avec Silver Efex Pro. A mon sens, c’est vraiment un super logiciel. Les photos ayant été prises à différents moments de la journée, j’ai eu passablement de boulot pour assurer la cohérence de la série. Toutes mes photos ont bien le même format, j’ai juste inséré la 1ère en taille maximale dans blogger. Quant au vignettage, je n’aime pas en faire un usage systématique mais en l’occurrence, je le trouve approprié. Il ferme bien l’image. Merci de te m’avoir fait part de tes remarques et de tes impressions. Bonne semaine.

  4. Lucie dit :

    J’ai bien voyagé avec ta jolie série. J’ai visité Mykonos il y a deux ans, les deux dernières semaines d’octobre (la grève des ferrys m’ayant empêchée de poursuivre mon périple). A cette période, pas un seul fêtard, les plages-discothèques rien que pour nous, complètement désaffectées (mais avec le bar, barre de pole dance et affiches des fêtes passées… assez drôle en fait). Et je compatis pour les quais 50cm3… parfois je montais la pente à pieds pendant qu’il zigzaguait pour avoir moins de dénivelé… de bons souvenirs en tout cas ! Et le phare abandonné c’était ma première photo de mon blog ! 😉 Me réjouis de voir quelles autres Cyclades tu as visité

    • Spiruline dit :

      Hors saison, l’ambiance doit effectivement être étrange sur cette île. Et je t’avouerai qu’à une ou deux reprises, j’ai dû descendre du quad pour faciliter son ascension. Par ailleurs, en arrivant à ce phare abandonné, nous avons de toute évidence dérangé un jeune couple s’est rhabillé en toute hâte. Je ne sais pas qui était le plus gêné. En tous cas, nous ne nous sommes pas éternisés 😉 A bientôt pour la suite des cyclades.

  5. Stéphane dit :

    De magnifiques compositions dans cette série. Le bleu de la Méditerranée me manque sur cette photo. Mais pour la cohérence de la série, c’est mieux ainsi.
    Merci pour le voyage.

  6. ELFI dit :

    la grèce en noir-blanc… superbe!

  7. Cette très belle série me fait penser à l’ambiance de certains films, les chefs d’oeuvre italiens. Très bon choix que le N/B. Très beau madame!
    Merci pour ta visite chez moi et bises+++

  8. Nathalie dit :

    Hello Spiruline, sur cette série, j’aime ton choix du noir&blanc, les contrastes… ma préférée est la 1ère pour la matière des rochers et de l’eau qui jaillit. Merci aussi pour cette lumière. Nathalie

    • Spiruline dit :

      Bonjour Nathalie,comme je l’ai écrit plus haut, je suis en pleine période n&b. Et avec ce genre d’images, il est à mon avis important qu’elles soient bien contrastées. Je vais poursuivre cette série avec des photos d’une autre île. A bientôt

  9. Bruno Moulin dit :

    Je pense que ton voyage te laissera vraiment de superbes souvenirs…un dépaysement total à ce que je vois…je passe je passe chez toi de temps en temps quand j’ai un peu de temps…ce qui est rare désormais…
    Bises

  10. Aurore dit :

    Je suis fan de la fraîcheur de la première (les pierres semblent dessinées au crayon, les “traits” sont délicieux) et du jeu de lumière de la dernière. Entre, beaucoup de jolis points de vue… merci pour la visite & les impressions !

  11. Spiruline dit :

    Bonjour Aurore, j’ai beaucoup tourné autour de ces moulins, archi connus et photographiés, pour trouver un angle un peu original. C’est finalement en m’éloignant que j’ai trouvé la solution (en me faisant arroser mais il faisait si chaud que ce n’était pas désagréable). Bonne semaine.

  12. evelyne dubos dit :

    Quelle superbe série en n&b ! C’est trop beau. Ça me donne vraiment envie d’y retourner (j’y suis allée avec mes parents, j’avais 13-14 ans…) Bisous, bonne semaine.

    • Spiruline dit :

      Je n’étais jamais allée dans les cyclades. Ce fut une belle découverte et j’ai envie d’y retourner pour découvrir d’autres îles mais pas en été. Au printemps peut-être quand elles sont encore bien verte. A bientôt Evelyne.

  13. Marie dit :

    C’est vraiment sympa de partager avec nous ces très belles images estivales, très dépaysantes … les contrastes sont vraiment beaux. C’est très agréable et j’attends la suite avec impatience 🙂
    Bonne journée Spiruline !

  14. Véro dit :

    Bonsoir,
    Je ne sais pas pourquoi, mais cette série, elle file la patate ! Ca fait plusieurs fois que je la regarde; à des moments différents, et l’effet reste le même. C’est super.
    C’est très contrasté, très bien cadré, très cohérent, une superbe série pour résumer.
    J’ai hâte de voir la suite.
    Bonne soirée

  15. APP dit :

    Divine série , excellent rendu, le traitement et le choix des cadrages sont un régal .C’est toujours un plaisir de venir ici ! Très grand Bravo !

  16. Laurence dit :

    Bonjour ma très chère cop’s !

    Sais-tu qu’en grec ancien le mot “BLEU” n’existe pas ? Il y a toute une flopée de mots qui exprimer cette couleur mais le mot “bleu”, non.

    Tu as vraiment bien fait de penser ces images en n&b, on s’éloigne ainsi radicalement de la carte postale pour nous faire entrer dans la “street photography”, ce qui est, nous sommes bien d’accord, bien plus intéressant ! Contrairement à tous les autres par contre, je reste un peu dubitative sur ton rendu n&b. Les contrastes sont superbes mais dans certaines photos, je trouve qu’il sont un peu forts (le ciel et la mer me semblent vraiment trop noirs, dans la 2 et la 7 il y a comme une sorte de définition assez artificielle sur les personnages). Je ne sais pas quel filtre tu utilises, peu importe, mais justement, je trouve que ça fait très filtre “photoshop”. Pour te dire mon idée, je trouve par exemple que la seconde photo du diptyque est bien plus équilibrée.

    Sinon, je t’assure que je trouve toutes tes compos supers (comme d’hab !!!) et un grand merci pour nous faire découvrir cette île ultra touristique avec ton oeil de plus en plus affuté et, dans tous les cas, unique !

    • Spiruline dit :

      Coucou ma chère Laurence, et bien en plus de parler italien, tu sais le grec, chapeau, J’ignorais cette subtilité linguistique. Ceci dit, au niveau photo, tu as raison, les ciels sont très sombres mais ce n’est pas dû à un filtre photoshop, je n’ai du reste pas utilisé ce logiciel pour ma conversion en n&b mais Silver effex. J’avais fixé sur mon réflex un filtre polarisant et selon la manière dont il est tourné, il assombrit plus ou mois le ciel et la mer. Personnellement cela ne me dérange pas, question de goût. A très bientôt

  17. Isa dit :

    En tout cas, on ne le voit pas le monde sur tes photos 😉
    Je crois que même en mode fétard , j’aimerais découvrir Mykonos.
    Mais il faut dire que ce point de vue là , je suis un peu à l’opposé de toi, j’aime me perdre au fin fond d’une ville ,découvrir des petits bijoux perdus mais j’aime aussi profiter de ces lieux ou tous les routards du monde se retrouvent pour festoyer …

  18. Merci pour la balade. Le noir et bien sied très bien à cet endroit, même si ça lui donne un petit air de Sicile … je crois que je regarde trop la télé !!!

  19. ronan dit :

    c’est vrai qu’il y a un côté décors de cinéma, ça diot être très dépaysant. Je rejoins un peu laurance sur le côté clinquant du noir et blanc, mais en même temps tu avais une lumière très dure je pense. Les cadrages sont top et la balade vraiment agréable. En plus tu n’as pas l’air mal à l’aise de photographier les gens vu le gard bienveillant du bonhomme sur son escalier.

  20. ronan dit :

    rhâaaa, j’ai tapé vite et je ne me suis pas relu, dyslexique du clavier que je suis, c’est plein de fôtes….

  21. Caro dit :

    Magnifique cette petite virée en Grèce! Le noir et blanc lui va à merveille!

  22. Awena Robert dit :

    C’est intéressant de traiter des photos en N&B qui à l’origine sont pleines de blancs et bleus (j’imagine). Je trouve que le N&B est superbe sur cette série. J’aime particulièrement celle avec le coureur (la compo, les contrastes, et la touche architecturale bien Grecque). Et celle avec les tables et les 2 pigeons : j’aime l’angle de cette photo. Si je peux me permettre, je trouve que comme la dernière photo n’a pas le même contraste prononcé des autres, je l’aurais peut-être enlevée et je trouve que les petits points de luminosité ajoutent des parasites à cette photo aux belles lignes. Il s’agit juste d’une petite observation….
    A bientôt.

  23. Marie dit :

    ralala, mais ça devient frustrant de se balader sur les blogs, tellement j’y trouve d’endroits que je rêve de voir, et par où vous passez, tous et toutes…
    Quel beau reportage !!!
    Bises

Répondre à Cathy B Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content