Alt. + 1000

A Ma Romandie post written by on 15 août 2011

L’espace d’un billet, j’abandonne les terres rougies d’Andalousie pour les paysages verdoyants des Préalpes vaudoises. Samedi dernier, c’est à Rossinière, dans le Pays-d’Enhhaut, que je suis allée traîner mon objectif.  Cette petite localité, située à 1000 mètres d’altitude, organise du 17 juillet au 19 septembre 2011 un festival de photographie de montagne. 

10 lieux d’exposition, une visite insolite du village réputé pour ses constructions des 17e et 18e siècles, un concours destiné aux photographes de moins de 40 ans et les propositions d’étudiants d’une des meilleures écoles d’art au monde, le programme était alléchant. Au total 40 artistes internationaux présentent leur vision de la montagne: spectaculaire, sublime, menaçante (et menacée), domestiquée ou même artificielle selon la brochure d’accompagnement.
A l’accueil, un plan du village et des différents lieux d’exposition est remis aux visiteurs qui partent pour une balade d’environ trois heures et qui les conduit de vieux chalets en anciennes granges en passant par des caves, un stand de tir et la gare. Ouverts pour l’occasion, ces édifices vernaculaires livrent un peu de l’intimité du village de 500 âmes. 

J’ai aimé l’itinéraire pittoresque, le regard croisé entre les âges, les images de certains photographes, même si j’avoue ne pas avoir eu de vrai coup de foudre.
Par contre, certaines “installations” très contemporaines m’ont laissée quelque peu dubitative, pour ne pas dire totalement sceptique. Par exemple, des élèves du Royal College of Art de Londres se sont demandés comment interpréter la montagne lorsque l’on vit au centre d’une métropole…

Je reconnais volontiers mes lacunes en matière d’art contemporain mais pour en avoir discuté avec d’autres visiteurs, je ne suis pas la seule à être dépassée par ces modes d’expression qui à mon sens ne relèvent pas directement de la photo.

 
“Le travail de S. E. Evans prend à contrepied l’instantané photographique. Il nous propose de reprendre le temps de déchiffrer l’image. Focés de lire les mots qui composent l’image, nous sommes encouragés à imaginer et visualiser les paysages en fonction de notre propre mémoire visuelle” (in brochure explicative).

Au final, j’ai passé une très agréable journée au soleil et au grand air, dans un cadre somptueux, mais au niveau photo, je suis quand même restée sur ma faim. A tout le moins, ce festival aura eu le mérite de m’interroger sur la façon d’envisager la photographie de montagne et de susciter la discussion avec d’autres personnes rencontrées sur le site. Et accessoirement, il m’aura également permis de découvrir le somptueux chalet du peintre Balthus, aujourd’hui encore habité par sa veuve et sa fille.

Si vous avez envie d’en savoir un peu plus sur ce festival, tout est .

Back to Main Content

7 Responses to “Alt. + 1000”

  1. Aurore dit :

    Je rentre tout juste de Lugano, pas exactement montagneux mais en Suisse quand même, une merveille 😉 merci de partager tes pérégrinations, à bientôt !

  2. Akaruiphoto dit :

    Une belle promenade en montagne. Pas toujours evident d’apprecier ce qui est classe comme art lorsque la recherche de l’originalite prime sur la beaute.
    J’adore la chapelle sur fond montagneux.

  3. Isa dit :

    Une photo de montagne sans montagne, j’ai du mal à imaginer et j’ai aussi du mal à imaginer comment on peut faire de l’abstrait sur ce thème …
    Reste le village qui effectivement a l’air charmant !

  4. Je te rejoins sur les questionnements que parfois nous avons face à certaines expos… Ainsi, à Arles, il y a une expo qui s’appuie sur de la récup d’images sur le net (par différents artistes), on peut se demander s’il s’agit encore de photo.
    La question est posée.

    Merci pour ton billet!!!!

    Bonne journée

  5. David dit :

    Merci pour ce témoignage-reportage, j’ai entendu parler de ce festival qui a l’air bien sympathique (ne serait-ce que pour l’endroit où il se tient !).
    Pour moi, c’était aussi Arles, plus proche, et dans des thématiques radicalement différentes…

  6. Moi j’ai hâte de lire la suite de ce magnifique endroit qu’est l’Andalousie !

  7. Spiruline dit :

    @Aurore: Ah le Tessin, déjà un peu l’Italie. J’aime beaucoup y aller également !

    @Akarui: heureusement que le site était magnifique…

    @Isa: mouais, je pense que c’était trop intello pour moi 😉

    @Chrys: il y a avait aussi ce genre de truc. Des photos récupérées sur le net, découpées puis assemblées (agrafées) pour faire une sorte de montagne en relief…

    @David: il faut absolument que j’aille à Arles l’année prochaine!

    @Pommes cannelles: on y retourne tout soudain 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please fix your errors.

Share

Back to Main Content

Share Post