Au fil de l’eau

Dans Ma Romandie un billet écrit par Christine le 18 novembre 2012

Jouer au Petit Poucet. Suivre non pas les cailloux semés ça et là mais le délicieux gargouillis de l’eau. Pas n’importe quelle eau. Celle venue d’en-haut, l’eau précieuse des glaciers domestiquée par le génie humain depuis des siècles en Valais.

Marcher le long des bisses. S’immerger dans le patrimoine de ce canton montagneux dont les habitants, dès le XIVème siècle, ont rivalisé d’inventivité et de travail pour assurer l’irrigation des prairies fourragères en construisant des canaux en bois, en métal ou creusés dans la roche.

Se laisser porter entre ombre et lumière et réfléchir au temps où l’eau considérée comme un bien public était gérée communautairement par des groupes d’agriculteurs dans le but de construire les systèmes d’irrigation et de se répartir les droits et les charges selon la surface et la taille du troupeau de chacun.

Mais surtout se balader et savourer l’atmosphère paisible qui règne dans ces lieux. C’était en octobre dernier. Cela faisait longtemps que j’avais envie de découvrir l’un de ces itinéraires. A la faveur d’un doux week-end d’automne ensoleillé, nous avons suivi le bisse de Vercorin.

6,5 kilomètres (sans compter le retour) entre 1450 et 1700 mètres. Un dénivelé agréable et surtout pas de passages « scabreux ». Certains bisses creusés à flan de parois vertigineuses nécessitent en effet casques, baudriers et assurent aux amateurs de sensations fortes de réelles montées d’adrénaline dont je je suis pas vraiment friande.

Au début du XXème siècle, on dénombrait quelque 1800 km de bisses dans le canton Malheureusement, les canaux sont pour la plupart tombés en désuétude et laissés à l’abandon à partir de la seconde moitié du siècle dernier.

Aujourd’hui toutefois, la valeur patrimoniale des bisses, le souci de conserver cet héritage et de préserver la biodiversité leur vaut un regain d’intérêt du public.

Et vous, vous êtes-vous déjà baladé le long d’un bisse?

Back to Main Content

32 Responses to “Au fil de l’eau”

  1. Céline dit :

    Je ne savais même pas que cela existait, je vais me coucher moins sotte !! Merci pour ce petit morceau d’histoire suisse et tes belles images.

  2. Isa dit :

    Belle balade ! Cela a du déjà m’arriver de faire une rando auprès d’une bisse avec Monsieur mais te dire ou exactement, je ne m’en souviens plus…

  3. Merci de nous promener en noir et blanc! Jolie balade Nous découvrons quelquechose de nouveau. J’aime tout particuli&rement la 1 et la 6 …

  4. Laurence dit :

    Olala, je préfère largement tes sentiers tous doux à ceux proposés dans le site que tu as mis en lien ! C’est une bien jolie ballade que tu nous proposes et j’aime particulièrement la dernière photo toute en tendresse et romantisme 🙂

    • Spiruline dit :

      Le parcours des trois bisses mis en lien est absolument vertigineux avec notamment une tyrolienne à 180m au dessus du vide. C’est juste inconcevable pour moi de me pendouiller à un truc pareil. Et puis tiens, je n’aurais pas pensé que ta préférée serait la dernière mais je suis contente que mon beau-frère et ma belle-soeur te séduisent 😉

  5. Soizic dit :

    Merci pour cette jolie et instructive promenade ! Moi aussi j’ai un petit coup de coeur pour la dernière photo. Bonne semaine Spiruline !

    • Spiruline dit :

      J’hésite toujours à faire des billets « didactiques » (pas envie de jouer à la maîtresse d’école) mais là, c’est tellement particulier que j’étais presque obligée de donner quelques explications.Belle semaine à toi aussi Soizic.

  6. Gine dit :

    Oh oui! Dès mon enfance, j’ai arpenté avec mes parents les bisses valaisans. Un oncle de ma mère était gardien de bisse et occupait une cabane où le marteau tapait, témoin du passage de l’eau. De ce côté de la vallée, les bisses sont sages, et cela me convient mieux à moi aussi. Un peu surprise du côté sombre de tes photos, j’imaginais un octobre doré… Mais ce billet parle à mon coeur!

    • Spiruline dit :

      Quels beaux souvenirs d’enfance tu dois avoir… Au début octobre quand j’ai pris ces photos, la foret de mélèze n’était pas encore vraiment dorée. Il faisait très beau ce jour là mais le parcours était pratiquement tout dans la forêt et dans l’ombre. Ce sont les jeux d’ombre et de lumière qui m’ont surtout interpellée, ce que j’ai voulu retranscrire dans ces images.

  7. véronique dit :

    que j’aime ces photos N&B très sombres Spiruline, je ne pourrais faire que çà ! bravo pour cette série qui nous fait prendre l’air :o)

    • Spiruline dit :

      Je suis sincèrement touchée que ces images vous plaisent, Véronique. J’expérimente passablement le n&b ces temps-ci et ai beaucoup poussé les noirs dans cette série. Parfois j’ai des doutes…

  8. Ohhh dis-donc, la 6ème photo!!!
    Excellente!

    J’aime ces N&B très contrastés et ce soleil qui étincelle!

    • Spiruline dit :

      Merci pour ton enthousiasme, Chrys! Pour prendre cette photo, j’ai pris du retard sur le groupe, le temps de trouver les réglages appropriés. J’ai du galoper pour rattraper les autres qui commençaient en avoir un peu marre de m’attendre 😉

  9. verO dit :

    J’aime beaucoup le premier cliché avec son effet très dramatique.
    Au fait, les cours de cuisine ont débuté au Restaurant des Clefs.
    Si celà te tente, voici le lien:
    http://www.aubergedesclefs.ch/Francais/contact.php

  10. Nathalie dit :

    Ma préférée est la 1ère; qui m’a fait penser à un conte fantastique avec des drôles de petits personnages qui habiteraient les sous-bois… ou au monde du seigneur des anneaux… pas très romantique mais c’est ce que j’ai imaginé. En tout cas je ne connais pas les bisses, alors merci bcp pour la balade! 😉

  11. Spiruline dit :

    Oui, c’est exactement ça, un paysage pour des lutins… J’ai délibérément assombri l’image car je voulais que l’eau ressorte comme un fil blanc dégoulinant du soleil qui transperce les arbres en haut de l’image. Si un jour tu as l’occasion de marcher le long d’un bisse, vas y, c’est magique!

  12. Je ne savais même pas ce qu’était « un bisse » !! Merci pour la balade et le billet, je me coucherai moins bête ce soir !

  13. Amartia dit :

    Lorsque j’étais petite on allait en famille se promener le long du bisse de Saxon. J’en garde un souvenir émerveillé. Le premier exposé que j’ai dû faire à l’école était consacré à ce bisse.

  14. Awena Robert dit :

    Tes photos sombres me plaisent. Le noir et blanc fonctionne superbement bien. J’aime en particulier la 1 (le côté dramatique et un peu glauque), 6 (l’effet mystère) et 8 (la composition). Avec ces 3 photos là, je pense que tu pourrais facilement illustrer des histoires fantastiques, pleines de mystère et d’aventure…(en particulier la 1 et 6).

    Bonne journée,

  15. Lucie dit :

    Les bisses sont depuis longtemps sur ma liste des choses « A faire » 🙂

  16. Caro dit :

    Coup de coeur pour la 5ème (6ème?), bref celle avec le soleil qui faufile ses rayons à travers les arbres, qui m’envoie directe en plein conte pour enfants.

  17. Marie dit :

    une belle balade, en votre compagnie.
    J’aime tout particulièrement les photos « habitées »

  18. Une belle découverte pour moi. La photo noir et blanc resserre le sujet et le rend plus graphique.
    Bravo

    Roger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content