Casse-tête photo

Dans Papotages un billet écrit par Christine le 11 janvier 2013

Vous vous demandez certainement pour quelle raison je mets cette photo de rue sans aucun intérêt en tête de mon billet.  Vous êtes prêts? Je vous explique.

but décembre, je croise dans la rue une amie. Après les banalités d’usage, elle me propose un petit mandat, celui de prendre une photo de sa maison pour illustrer ses cartes de voeux. Très flattée qu’elle s’adresse moi pour une telle mission, j’accepte sans réfléchir, me disant que la tâche ne serait pas bien compliquée. C’est lorsque je me suis rendue à l’adresse indiquée que je me suis rendue compte de l’étendue du problème. La rue de la vieille ville est certes très belle, elle n’en est pas moins constamment envahie de véhicules parqués quasiment sur le seuil de chaque maison. J’y suis allée à différentes heures de la journée, sans que la situation s’améliore. J’ai eu beauessayer tous les angles possibles et imaginables, j’avais inévitablement une horrible bagnole dans mon cadre  ou alors en me rapprochant trop de l’immeuble, je n’en avais qu’une vue tronquée absolument pas esthétique.

 

 J’ai bien pensé aux reflets dans les fenêtres des bâtiments d’en face, mais là encore, ça ne fonctionnait pas. Et avec ça, pas la moindre déco de Noël qui m’aurait permis de faire scintiller les pixels, Rien du tout, austère je vous dis!

La pluie a bien essayé de venir à ma rescousse en me donnant l’idée d’égayer ce décembre tristouille avec les couleurs des parapluies des passants mais avec les voitures alignées le long du trottoir, je me retrouvais avec uniquement des troncs humains surmontés d’une tache colorée ;-(


Le 18 décembre dernier, je contemplais pour la nième fois la rue encombrée en songeant très sérieusement à jeter l’éponge (ce qui chiffonnait méchamment ma fierté) lorsque ô miracle, la voiture garée juste devant le sujet de ma photo s’en est allée. Les places étant très prisées dans le quartier, je savais qu’il me fallait réagir vite. J’ai pris une photo à la hâte mais avouez que pour une carte de voeux, y a mieux que des sacs poubelles bleus devant une façade grise.



Comme aucun passant ne se profilait, dans un éclair de lucidité, j‘ai décidé d’aller sonner à la porte de ma “mandante” (toujours en priant pour que personne ne vienne piquer la place de parc providentielle) pour lui demander de sortir immédiatement avec un parapluie (j’ai bien sûr aussi viré les sacs poubelles un peu plus loin). Comme j’avais envie de mettre du dynamisme dans l’image, j’ai choisi une vitesse lente (1/10s). L’effet fantomatique du personnage surmonté de son ombrelle orange me plaisait bien mais il manquait encore quelque chose.



Alors que mon amie faisait docilement les 100 pas devant sa porte, j’ai bénéficié d’un petit coup de pouce providentiel. Un habitant de l’immeuble a soudainement allumé la lumière de l’entrée. Yesss, je la tenais ma photo



Les carreaux orangers faisant écho au parapluie boostent agréablement l’image et lui donnent un côté vitaminé, souligné par l’effet de mouvement du personnage.  La lumière met également beaucoup mieux en valeur les motifs des différents grilles que l’on retrouve sur la photo. Ce petit scénario a pris à tout casser trois minutes, le temps qu’il a fallu à un automobiliste pour repérer la place de parc libre!
Au post-traitement, j’ai nettoyé et éclairci la façade. J’ai également renforcé la couleur orange.

Back to Main Content

46 Responses to “Casse-tête photo”

  1. Julie Deblois dit :

    J’aime beaucoup!
    C’est fou comme une seule photo peut nous obnubiler n’est-ce pas?
    Ta persévérance m’inspire et le résultat est réussi!
    Était-elle contente au final?

    • Spiruline dit :

      Oui, c’est fou comme cette histoire m’a pris la tête en décembre. J’avais vraiment à coeur de proposer quelque chose et de ne pas y arriver me contrariait même si ce n’était pas très “folichon” comme sujet… Ceci dit, elle était contente oui. Bon w-e Julie!

  2. Seb Fontès dit :

    La photo finale est très belle. Le dynamisme se ressent, la lumière est la bienvenue. Comme quoi en photo, il y a la maitrise technique évidemment mais il y a aussi la chance qui vient parfois nous prêter son aide.

  3. Pastelle dit :

    J’ai adoré lire le making of de cette photo, vraiment un grand plaisir.
    Le résultat est vraiment génial en plus, bravo pour ta patience et ton idée du parapluie en mouvement.

    • Spiruline dit :

      Merci Pastelle. L’idée du parapluie en mouvement je l’aie eue très rapidement mais tant qu’il y avait des voitures garées le long de la rue, c’était impossible d’obtenir une bonne image.

  4. Marie dit :

    Quelle belle démonstration de patience, d’imagination et de talent surtout ! la dernière photo est vraiment aboutie : dynamique, vivante et gaie 🙂

  5. Être là au bon moment!!!
    Mais retenir le bon moment, ça prend du temps…
    Et à la nuit tombante, au moment où le jour s’échappe, avec cette lumière à l’intérieur?

    La vitesse lente est une bonne idée pour donner ce dynamisme…
    Bien vu

    • Spiruline dit :

      Oui, être là au bon moment, là était tout le problème. Je ne pouvais pas camper dans cette rue. Finalement c’est en allant à la poste à 8h. le matin (et non pas en fin de journée) que j’ai eu de la chance!

  6. Une photo et son histoire… Super intéressant de lire ton cheminement et de voir tes différents essais pour aboutir à une chouette photo !

  7. AniLouve dit :

    C’est vrai que la lumière change tout ! Et voir l’intérieur, c’est appréciable, plus chaleureux et plus parlant.

    • Spiruline dit :

      En fait j’ai eu deux fois de la chance. La lumière qui en s’illuminant change toute la photo et le fait que le parapluie soit de la même couleur. La photo aurait été toute différente si le parapluie avait été vert par exemple.

  8. Bruno Moulin dit :

    Moi c’est marrant mais je remarque les grilles!!
    Si on observe bien y’en a partout…
    Pour les caves…aux fenêtres et à la porte aussi…
    Mais jolie photo….et quel courage!!

  9. Cathy B dit :

    Ton récit m’a fait sourire ☺. C’est toujours pareil: on se balade nez au vent avec son apn, et on trouve sans mal quelques images à coller sur le capteur. On se lance dans une “photo facile” et c’est là que commencent les galères. Tu t’en es vraiment bien sortie! Et ton texte traduit si bien qu’une photo, c’est d’abord du travail et de l’obstination 😉
    Bon weekend
    Cathy

    PS: Petit ou gros changement? Mon blog déménage, ou plutôt se poursuit ailleurs: http://www.blog.champagne-balade.fr/

    • Spiruline dit :

      Faire une photo sur commande, avec un “cahier des charges” est autrement plus difficile que de flâner l’objectif au vent sans but particulier. Je réfléchirai à deux fois avant d’accepter une “mission” la prochaine fois. Mais l’exercice est vraiment formateur et nous oblige à sortir de notre zone de confort. Et quelle satisfaction quand on arrive à quelque chose…

  10. Ah quelle aventure! Tu nous as tenu en haleine! 🙂 Au vu de la première photo cela n’était vraiment pas gagné… parfois on devrait reflechir avant d’accepter un challenge mais nous sommes tels les corbeaux tellement flattés que l’on s’adresse à nous …

    Je trouve que tu t’en ai vraiment bien sortie car l’exercice n’était vraiment pas facile! alors Bravo!

  11. Le résultat est très réussi ! Tu as été bien patiente , j’aurais abandonné bien avant !

  12. Véro dit :

    Super résultat. Merci pour le cheminement … ce n’était effectivement pas gagné d’avance. Et quelle chance que ton amie n’ait pas eu un parapluie noir …
    Bonne journée

  13. Caro dit :

    Alors là,je dis bravo! Cette image est plus que réussie alors que franchement ce n’était pas gagné! La composition, les couleurs, le post-traitement, la mise en scène, tout y est.
    Est-ce que j’ai le droit de chipoter un peu…? Peut-être que le personnage aurait pu être un petit poil plus à droite, et se détacher totalement de la porte, mais là, je chipote. Si j’avais fait cette image telle que tu l’as faite, dans les conditions que tu décris, j’en serais plutôt fière ;)!

    • Spiruline dit :

      J’ai utilisé le mode rafale, mais pas super rapide. Sur la photo suivant celle -ci, mon amie est arrêtée pratiquement hors du cadre. Elle n’était pas utilisable. Personnellement, le fait que le parapluie chevauche un peu la porte ne me dérange pas. Merci pour ta réaction!

  14. ELFI dit :

    joli reportage.. heureusement , pas d’ampoule de couleur froide..si non, fallait changer de parapluie…:)))

  15. Laurence dit :

    Héhéhé, je t’imagine faire “rhooo, non ça va pas, ça va pas, ça va pas, rhooo” et tout ça avec ton bel accent ! Allez, tu t’en es très bien sortie !!!

  16. Awena Robert dit :

    Ce billet m’a en effet intriguée. J’ai suivi l’histoire avec beaucoup d’intérêt, car se rendre compte des efforts faits pour une seule photo fait partie de l’apprentissage. Alors, je te remercie de nous donner le contexte de ta photo (superbe, d’ailleurs) et de nous faire visiter les coulisses de cette aventure photographique. A bientôt.

  17. Donlope dit :

    Excellent, la photo en elle même est vraiment sympa, mais le fait de lire l’histoire qu’il y’a derrière permet de non plus la voir mais de la regarder.
    C’est toujours intéressant de savoir ce qu’il y’a derrière un cliché!

    • Spiruline dit :

      Personnellement je suis très souvent curieuse de savoir dans quelles conditions et comment d’autres photographes ont réalisé certaines images. Je me suis dit que mon expérience pourrait vous intéresser également. Merci de ta visite.

  18. Seb F. dit :

    Très intéressant d’avoir l’histoire complète du making-of.
    Félicitations pour ta persévérance, et pour le résultat obtenu !
    Une belle leçon que je garde dans un coin de ma tête (et pour les liens pour le cerveau 😉 )

  19. haude dit :

    J’aime ta façon de raconter cette photo.
    Pas facile les commandes, tu t’en es remarquablement bien sortie, le résultat fonctionne très bien, Bravo!
    Je crois que l’exercice de l’année dernière, t’as apporté une sacrée expérience.
    bonne fin de semaine, @ bientôt haude

  20. Nathalie dit :

    Bravo pour ta persévérance et merci d’avoir partagé cette expérience! Le résultat est chouette avec le orange du parapluie qui rime avec la lumière derrière les carreaux! 🙂

  21. Sof dit :

    Ta ténacité nous a permis d’avoir une histoire de photographe adorable avec une jolie photo comme fin

  22. Eric Vasse dit :

    J’adore ce billet!
    La photo est superbe, étonnant de réussir à donner du mouvement a un édifice aussi barricader.
    Bravo, joli travail!

  23. fabbaz dit :

    Excellent! Bravo pour ta patience et pour ta perseverence

  24. véronique dit :

    comme quoi Spiruline … patience, patience ! bravo en tout cas

  25. Lor dit :

    Le résultat final est extra !! bravo !

  26. Marie dit :

    extra, ton résultat, et c’est bien raconté (on était là, avec toi !)

  27. De la persévérance et un peu de chance pour un beau résultat. Merci du récit !

  28. Très instructif ce billet, c’est super intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content