Images dans la ville

Dans Ma Romandie, Papotages un billet écrit par Christine le 17 septembre 2012

Portraits au photomaton de JR (France) Inside out

Ce n’est pas tous les jours qu’un événement photo d’une telle ampleur se déroule par chez moi et lorsque Caro, dont j’apprécie le regard, m’a proposé de nous y retrouver pour faire connaissance dans la « vraie vie » et partager un moment photo, je n’ai pas hésité.

Images, le 1er festival de photo en plein air de Suisse entièrement gratuit, investit la petite ville de Vevey, sur la riviera lémanique, jusqu’à la fin septembre. Cette année, en une soixantaine d’expositions, à l’intérieur comme à l’extérieur, les artistes interprètent le thème du changement de décor. L’occasion pour eux de jouer avec les 1er et second plans, entre le sujet et sa toile de fond.En photos évidemment, je vous livre quelques morceaux choisis très partiaux de ma visite dominicale hélas trop partielle d’un festival réellement emballant.L’idée à la base du projet Inside Out (photo 1) de l’artiste français JR est de permettre à chaque contributeur, où que ce soit dans le monde, de passer un message de façon artistique. Dans un photomaton géant, les spectateurs se font tirer le portrait qu’ils peuvent ensuite coller dans la ville, pour faire des murs de la cité un support d’expression xxl.

Philip Kwame Apagya ( Ghana) No place like home

Philip Kwame Apagya propose des fonds peints originaux permettant de se faire photographier dans un décor idéalisé. La série No Place Like Home exprime avec une certaine ironie « le désir d’accès des populations d’Afrique de l’Ouest à un mode de vie occidental basé sur la surconsommation de biens matériels »…

Et là, avez-vous trouvé l’intrus?

Mais oui, regardez-bien!

Liu Bolin ( Chine) Hinding in the city

Liu Bolin est un artiste caméléon qui se fond dans le décor de ses photographies en peignant son corps et ses vêtements.  Une dizaine d’images au format monumental tirées de sa série Hiding in the City émaillent la cité veveysane. Par ce travail de camouflage, « il cherche à rendre visible l’invisible et à faire prendre conscience à l’opinion publique de certains mécanismes sociaux tels l’oppression visuelle produite par la publicité ou la propagande politique »…

Un ancien grand magasin quasi désaffecté de 5000 m2, répartis sur 5 étages, accueille en outre les plus grands noms de la photo contemporaine. Ne vous fiez pas à l’aspect désert du lieu. Il y avait du monde, beaucoup de monde de tous âges et de tous horizons dans les alentours, ce qui prouve de manière très réjouissante l’intérêt du public pour la photo et l’expression artistique, lorsqu’elles sont présentées de manière attractive et interactive. Je n’ai pas tout photographié, le festival est vraiment très riche. Tout ne m’a pas parlé, je n’ai pas non plus tout compris mais il y a de la créativité à revendre, à l’exemple notamment du portugais Vihls qui utilise une technique étonnante.

VHILS (Portugal) Scratching the surface

Il commence par projeter sur un mur une image dont il trace les contours. Puis, à l’aide d’un burin, d’acide, d’un marteau pneumatique, d’explosifs ou d’autres outils de ce type, il détruit les couches successives des parois pour faire naître des visages incrustés dans la pierre de manière irréversible.Au final, de discussions passionnées avec mon accompagnatrice en séances photo improvisées, le temps a filé beaucoup  trop vite pour me permettre de voir toutes les expositions. Dommage, je suis sûre qu’elle a encore beaucoup de surprises à dévoiler. Un de ces jours, je crois bien que j’y referai un petit tour..
Merci Caro pour ton initiative et ce bel après-midi d’échanges enthousiastes!

Festival des arts visuels de Vevey http://www.images.ch/2012/fr/
jusqu’au 30 septembre 2012

Back to Main Content

14 Responses to “Images dans la ville”

  1. AniLouve dit :

    Tout ce que tu montres m’intéresse, mais s’il fallait choisir je retiendrais le Ghanais et les rêves de consumérisme et le Chinois et la mise en garde de l’oppression visuelle.
    Tu as dû te régaler

  2. Isa dit :

    Très sympa comme exposition , cela manque un peu sur Bordeaux les expos photos …
    Comme Ani, je crois que toutes les oeuvres que tu présentes me plaisent. Elles ont chacune un style bien différent.

    • Spiruline dit :

      En ce qui me concerne, j’ai de plus en plus envie de découvrir ce genre d’événements. C’est un vrai vivier à idées, et cela nous pousse à réfléchir autrement, même si parfois c’est un peu obscur au premier regard 😉

  3. Anonymous dit :

    JR, j’avais vu son installation en Arles.

    Le photomaton, du coup, il y avait plein d’affiches dans la ville.

    Quant à Liu Bolin, oui c’est impressionnant mais finalement c’est plus une performance que quelque chose que je trouve intéressant artistiquement. Il y en a d’autre qui font ça, c’est très asiatique. Cela doit avoir un sens d’ailleurs que cela touche davantage les artistes asiatiques. Bref….

    Merci pour cette billet culture photo!!!!

    Chrys

    • Spiruline dit :

      Je ne suis jamais allée à Arles. Il faut vraiment que je comble cette lacune l’année prochaine. Quant à Bolin, je crois qu’il ne nie pas lui-même être dans la performance. Sa démarche n’est toutefois pas ludique. Elle interroge sur la place de l’individu dans la société. C’est sa disgrace par le régime communiste chinois en 2005, la démolition de son atelier à Pékin et l’interdiction formelle d’exposer prononcée contre lui en a été le déclencheur, le conduisant à se faire diparaître de la surface de la terre. C’est l’ensemble de cette réflexion que je trouve intéressante. Euh bon voila, j’arrête avec mon blabla intello. A bientôt Chrys.

  4. Gine dit :

    J’adore! Et je vais tâcher de m’y rendre! Merci, ton billet est enthousiasmant!

  5. Caro dit :

    Si je n’y étais pas allée avec toi, je m’y précipiterais après avoir lu ce billet! Ce que j’aime le plus, c’est de revoir ces scènes à travers ton regard, je les ai vues au même moment et pourtant j’en découvre les images avec surprise et enthousiasme, je n’y avais pas vu la même chose, c’est drôle non ? A moi maintenant de te montrer mes trouvailles de cette belle journée. Je me mets au travail très vite, promis 😉 !

  6. Pastelle dit :

    Quel bonheur ce devait être ! Je comprends que tu aies encore faim ! 🙂

  7. Nathalie dit :

    J’image facilement que cela a été un moment très riche. Moi même j’étais le we dernier à Vendôme pour le festival « Les promenades photographiques de V » (cf. mon blog)… j’ai adoré découvrir les travaux, la créativité, le traitement des sujets… des photographes exposés… dans un cadre agréable… dedans & dehors… dans d’anciennes écuries… sur le marché couvert… dans un cloitre! je le conseille. Dis-moi, j’aime bcp le post-traitement de tes images; tu utilises quoi ? A+ et merci. Nathalie

  8. je comprends que vous ayez passé un bon moment, je crois que je n’aurais pas su où donner de la tête avec une telle expo ! Lors de nos visites en Provence, j’essaie toujours d’aller à Arles, les expos photos y sont magiques? je ressors toujours pleine d’idées … que je n’applique jamais !!

  9. Lucie dit :

    J’ai eu juste le temps de profiter un peu de ce magnifique festival qui se passe chez moi avant de partir en vacances. C’était vraiment réussi et vivement dans 2 ans ! J’ai beaucoup aimé la démarche de Bolin, le Berne géant de Nishino et tellement d’autres. Et quel plaisir d’être accueilli par ce portrait géant de cette femme en sortant de la gare. Contente que tu aies pu en profiter 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content