Inle, la poésie d’un lac

Dans Birmanie un billet écrit par Christine le 3 février 2014

sans titre-552

Entre chien et loup, j’avance prudemment sur la passerelle de bois humide et terriblement glissante qui relie les cabanons sur pilotis au village sur la berge. En dessous, l’eau miroir me donne l’impression de marcher dans le ciel.

sans titre-550

Au loin l’obscurité se dissipe, révélant peu à peu entre les nappes de brumes, le profil des montagnes, écrin verdoyant de ce bijou liquide.

sans titre-538

Je remonte frileusement le col de ma veste. Le froid me pique le visage et engourdi mes mains. En quittant ma chambre tôt ce matin pour faire des photos, j’avais oublié qu’à près de 900 mètres d’altitude, l’aurore est plutôt frisquette. Pour l’heure tout est calme mais bientôt le jacassement des oiseaux saluant l’arrivée du soleil viendra rompre cette sérénité, puis ce sera le crachotement saccadé des moteurs des pirogues qui rythmera sans discontinuer la journée sur l’eau.

sans titre-521

Nous sommes arrivés la veille au soir dans la région. Après avoir payé le droit d’accès au lac (environ 3$/pers), notre chauffeur nous a débarqués avec nos valises au bord d’un chenal. C’est en pirogue que nous avons poursuivi notre trajet, juste à l’heure où la lumière embrase le lac et le teinte de reflets d’or.  D’emblée, je suis tombée sous le charme de cette vaste étendue d’eau enserrée par une chaîne montagneuse, sur laquelle l’animation est permanente. L’arrivée à notre hôtel, au son des percussions traditionnelles, a marqué la fin d’une traversée magique et le début de l’une des étapes les plus attendues de nos vacances.

sans titre-703

Le lac Inle, situé dans les montagne de l’Etat Shan, dans l’est de la Birmanie, est le second plus grand lac du pays. C’est une destination touristique majeure. A l’époque, les Britanniques avaient déjà construit des petites maisons en bois sur ses rives pour échapper à la chaleur écrasante de Yangon durant la saison sèche. L’endroit est superbe et le climat agréable. Une centaine de milliers d’habitants, les Inthas (« fils du lac »), y vivent dans de nombreux villages dont une vingtaine directement sur le lac, sur pilotis. Sur l’eau, on découvre tous les aspects de la vie sociale et professionnelle. Pêcheurs, maraîchers, artisans, les Inthas composent une minorité ethnique très particulière que je me réjouis de vous présenter dans de prochains billets.

Une fois n’est pas coutume, je joins une image carte postale prise à notre hôtel. Qui résisterait au romantisme d’un tel endroit?

inle carte postale

Back to Main Content

29 Responses to “Inle, la poésie d’un lac”

  1. ronan dit :

    superbe endroit et superbes photos – tu as su garder un oeil de photographe et ne céder tout de suite au romantisme.
    ton reportage nous dévoile une Birmanie magique au fil de tes posts.

  2. Cécile dit :

    Alors évidemment, moi qui ai une passion pour les reflets, je suis d’autant plus touchée par cette découverte. Quel plaisir de commencer ma semaine par de belles images, paisibles et lumineuses! Un délice.

  3. Françoise dit :

    C’est absolument splendide! je pars tout de suite!! Tu as été bien récompensée de te lever aux aurores. J’aime ces petites traines de nuages qui complètent une atmosphère tout simplement magique!

  4. Cath dit :

    Huuum ces images très poétiques, un délice le matin! La première surtout! Elle donne envie de se poser là et de contempler…

  5. Awena dit :

    Oh, cet endroit est une merveille ! Même si tu décris l’existence de bruits différents, je n’entends que le silence en regardant tes superbes photos que je trouve paisibles. Les 3 premières photos sont magnifiques, ainsi que la 5eme avec son contre-jour parfait d’ombres « Birmanes ». A très bientôt.

  6. dominique dit :

    Bonjour,
    Ah les chanceux.. Quel endroit fantastique.
    Ta première photo est fantastique. J’aime beaucoup.
    Tu as une façon bien à toi d’user du grand angulaire. Contrairement à ce qu’on voit souvent, avec toi, ça nous fait entrer dans le décor sans déformations.
    La pirogue en « ¨portrait » on sent la même chose.

  7. Isa dit :

    Par tes mots et tes photos, tu m’as contaminée de tes émotions et c’est très bien ;_)
    J’aime les instants magiques du jour qui se lève (et aussi qui se couche…), surtout lorsque le lieu sublime tout cela …

  8. verO dit :

    Quel romantisme !
    Quel bel endroit !
    Quant aux photos, elles sont superbes !

  9. Marie dit :

    Tes images sont vraiment très belles, empreintes de douceur et de sérénité …

  10. thursday dit :

    Ces photos inspirent le calme et la tranquillité. On a envie de se poser et d’admirer ce paysage en silence.
    J’ai beaucoup aimé le passage ou tu dis avoir eu l’impression de marcher dans le ciel, c’est très poétique et très bien illustré par tes deux premières photos et leurs beaux reflets sur le lac. Sans les cabanons et la végétation on percevrait sans doute à peine la frontière entre le ciel et l’eau.

  11. Gine dit :

    Un endroit romantique, peut-être, mais tes images nous montrent un monde de pure beauté! Merci!

  12. C’est magnifique, paisible et reposant. Merci pour ces sublimes photos !

  13. AniLouve dit :

    Ces photos sont sublimes. Tellement pleine de charme.

  14. Isa dit :

    Cela me fait beaucoup penser à un lac auprès duquel nous avions passé quelques jours en Indonésie , comme vu nous avions logé sur des bungalows sur pilotis , et le lieu était un petit paradis ..

  15. Lucie dit :

    ça a l’air paisible. J’aime beaucoup la compo de ta première photo.. Les 3 premières ont aussi été prises à l’aube ? En ce début février maussade, ces photos nous font le plus grand bien !

  16. Laurence dit :

    ôôôô c’est bôôôô !!! « Là tout n’est qu’ordre, calme et volupté ». Bravo, elles sont vraiment très réussies et ma préférence va nettement à la 1èere et quatrième photo aux compositions graphiques très fortes et originales !

  17. Christine dit :

    @Tous: je suis ravie de lire que vous ne restez pas insensible à la beauté de ces lieux. Rien qu’en préparant les photos pour ce billet, j’avais une furieuse envie d’y retourner… Sérénité, calme, paix sont les mots qui vous viennent spontanément en regardant ces images et c’est vrai que ce matin-là, le lieu baignait dans la zénitude. Mais hélas, il faut bien souligner que l’un des dangers qui menace ce lac (j’en reparlerai dans un prochain post), c’est aussi la pollution sonore. Elle constitue un réel problème, les pirogues étant de plus en plus équipées de moteur diesels bas-de-gamme et sans pot d’échappement. La quiétude du lac en prend un sacré coup, surtout les jours de marché lorsque les gens s’y rendent dès 4.00 le matin. Je n’ai pas fait de grasses mat. durant ce séjour mais ce jour-là c’était vraiment un peu dur dur.
    @Lucie: les 3 premières photos ont été prises à l’aube, les deux suivantes en fin de journée ( je ne parle pas de la carte postale qui ne compte pas 😉 )
    Merci à tous de votre visite et à bientôt, pour la suite de la découverte de ce lac magique.

  18. Véro dit :

    Bonjour Christine,
    Un seul mot me vient : Waouhhhhh Tes photos sont magnifiques (et super bien composées, comme d’habitude). J’ai également beaucoup apprécié tes précédents billets qu’ils soient du nord ou du sud, même si je n’ai pas eu le temps de laisser un petit mot. Merci aussi pour tes explications, bref merci pour tous ces instants magiques que tu nous offres 😀

  19. Commenttout simplement superbe !

  20. Emmeji dit :

    L’eau et le ciel qui semblent ne faire qu’un, je crois bien que c’est le Paradis ! Au vu de ces images paisibles, on a du mal à imaginer l’endroit grouillant de bateaux !

  21. C’est magnifique. Tu as tellement bien su jouer avec les reflets, je suis une fois encore sous le charme de ces photos et des mots qui les accompagnent.

  22. evelyne dubos dit :

    L’effet miroir est saisissant sur les premières et j’aime bcp la compo et les teintes de la dernière (avant carte postale). Un superbe endroit !

  23. Pastelle dit :

    Un magnifique endroit empli de paix et de zénitude. Lumière, couleurs, cadrages, que du bonheur à contempler…

  24. Nathalie dit :

    Quelle magie! je ressens à travers tes images la profondeur et la pureté de l’eau; j’aime beaucoup celle avec la femme sur la rive et également la force du noir. bravo et merci pour ce voyage.

  25. Magnifique série qui donne envie de voyager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content