Resterez-vous de glace?

Dans Laponie un billet écrit par Christine le 9 avril 2013

Fait-il nuit, fait-il jour? Je n’en ai pas la moindre idée. Les bras de Morphée se délient, me laissant dans un demi-sommeil cotonneux. Je ne sais plus vraiment où je suis. Mes paupières s’ouvrent lentement mais je ne vois rien. Evidemment, durant la nuit mon bonnet est tombé sur mes yeux et j’ai la tête entièrement encapuchonnée. Comme une larve prisonnière de son cocon, je me démène pour me dégager et lorsque mon visage émerge enfin de l’énorme sac de couchage, la morsure de la froidure ambiante achève de me réveiller. C’est qu’il ne fait pas vraiment chaud dans cette “chambre”. Je reprends mes esprits dans un étrange silence ouaté. Ma vue s’habitue peu à peu à cette clarté, pas vraiment blanche, à peine bleutée, juste de la couleur du froid.. A mes côtés, enseveli dans son emballage polaire bleu, mon Romand dort du sommeil du juste. Lui qui redoutait cette nuit semble malgré tout avoir trouvé le sommeil. Le lit de neige et de glace recouvert de peaux de rennes s’est avéré en définitive assez confortable. A ma montre, il n’est pas encore 7h.00. Il me reste une demi-heure environ avant que les hôtesses viennent réveiller les dormeurs et leur demandent de libérer leurs cellules gelées. J’ai envie d’en profiter pour me balader dans cet endroit hors norme, grimper sur la terrasse de glace et aller voir le soleil se lever sur la Torne River toute proche. Toujours frileusement emmaillotée dans mon sac de couchage, coiffée de mon indispensable bonnet et vêtue de sous-vêtements thermiques et de chaussettes chaudes (non les nuits en igloo ne sont pas vraiment sexy), je réfléchis à la meilleure méthode pour m’habiller sans me transformer illico en glaçon. Après avoir plongé pour récupérer mon pantalon de ski et ma doudoune roulés en boule au fond de mon duvet arctique, je me tortille  pour les enfiler à l’intérieur de celui-ci. Il ne me reste plus ensuite qu’à m’extraire de mon chaud cocon pour enfiler mes bottes restées au pied du lit et me voila équipée pour une petite balade dans ce  congélateur géant. Avant de soulever la peau de rennes faisant office de porte, je jette un rapide coup d’oeil à notre chambre. Ce n’est pas l’une de ces suites luxueusement sculptées par des artistes visitées la veille, juste un lit, deux fauteuils, une table basse en glace bien sûr. Pas de salle de bain attenante non plus. Les toilettes et vestiaires communs sont situés dans un bâtiment “chaud” situé un peu plus loin.

 

Soulevant la peau de bête qui fait office de porte, j’aperçois dans le couloir quelques rares silhouettes engoncées dans d’épais vêtement chauds déambuler parmi les sculptures de glace. Je profite du calme pour prendre quelques photos et même me lancer dans des autoportraits fantomatiques…

Un peu plus loin, la réception est encore déserte. Ce n’est qu’à l’ouverture des portes au public qu’une sorte de lapon de l’espace viendra prendre son poste.

L’heure avance, le palais de glace s’éveille. De jeunes hôtesses souriantes, munies de réservoir sur le dos, défilent dans les chambre pour servir aux touristes endormis un délicieux jus de baie chaud. Peu à peu les plus matinaux d’entre eux apparaissent, le bonnet de travers,  leur énorme sac de couchage arctique bleu autour du cou. Il est tellement imposant qu’il est impossible de le porter autrement. Ils affluent tous vers les vestiaires collectifs (seuls ceux qui ont réservé des suites on droit à des vestiaires privés) où règne une ambiance bon enfant.  En sous-vêtements, quelques uns la mine un peu défaite, ils fouillent dans leurs bagages restés pour la nuit dans les casiers qui leur sont dédiés. Après leur toilette matinale, certains iront se relaxer au sauna, d’autres fileront directement prendre leur petit-déj. au restaurant de l’hôtel “chaud”. A regret, il me faut abandonner mes déambulations pour aller réveiller l’homme et libérer les lieux au terme de cette expérience fantastique.

Vous vous demandez certainement si nous avons bien dormi. Nous n’avons pas eu froid, les sacs fournis par l’hôtel sont vraiment très épais. Mieux vaut toutefois enfouir son visage à l’intérieur pour éviter d’avoir le nez gelé. Le sentiment entre ces murs de neige et de glace est assez étrange mais les lits  sont confortables. Mon Romand préféré, un peu claustrophobe, a toutefois passé une bonne partie de sa nuit à écouter de la musique sur son Iphone…

Le Icehotel  est située à Jukkasjärvi, petite localité suédoise à 200 km au nord du cercle arctique. A l’origine simple igloo de 50 m2 où était exposées des sculptures de glace, il s’est peu à peu agrandi jusqu’à devenir à la fin des années 1990 un hôtel pour héberger des visiteurs toujours plus nombreux. C’est actuellement le plus grand hôtel au monde uniquement fait de glace et l’une des destinations phares de la Suède. Chaque année, dès que les températures descendent suffisamment en dessous de zéro degré, un travail titanesque commence. 30 000 tonnes de neige et 4000 tonnes de glace prélevée directement sur les bords de la Torne River servent à la construction de ce monument d’une surface de 5000 m². Plus qu’un hôtel, c’est un projet artistique qui réunit une trentaine de sculpteurs du monde entier spécialisés uniquement dans la décoration. Ils se voient attribuer chacun une ou plusieurs suites à aménager dans le thème qu’ils auront choisis.

Outre une soixantaine de chambres, dont certaines sont de véritables oeuvres d’art, le complexe abrite une chapelle pour les baptêmes et les mariages, une galerie où sont exposées des sculptures de glace, une salle de cinéma avec écran de glace et un bar. Dans ce dernier, même les verres dans lesquels on vous sert des cocktails sont en glace. Le spectacle est étonnant et réellement splendide. Les conditions climatiques à l’intérieur de l’hôtel sont relativement confortables puisqu’il n’y fait “que” -5 à -8°C, alors qu’au dehors, il peut faire -40°C. On ne peut prendre possession des “chambres” qu’à partir de 18h00 et le lendemain, il faut faire place nette en 7h00 et 8h00, car durant la journée, l’hôtel se visite comme n’importe quel monument. Les plus frileux peuvent passer la nuit dans des chalets en bois voisins mais à mon avis, il serait dommage de se priver d’une telle expérience.Une nuit est selon moi suffisantes pour garder un souvenir incomparable de cette expérience „glaciale“ car les prix sont également en rapport avec la „rareté et l’exclusivité“ du produit. Et à votre départ, on vous délivrera un diplôme de “survivant” de la nuit polaire.

L’hôtel accueille les visiteurs de la mi-décembre à fin avril-début mai. La belle saison faisant son oeuvre, il disparaît peu  à peu et rend à la rivière l’eau qu’elle lui a prêtée pendant l’hiver.

Si vous voulez voir d’avantage de photos de cet hôtel, c’est ici.

Back to Main Content

49 Responses to “Resterez-vous de glace?”

  1. Gine dit :

    J’en frissonne! Pas pour la frileuse que je suis, même si je reconnais que c’est une aventure et que les chambres sont belles! Claustro, frileuse et insomniaque : dur de m’y imaginer. Bravo pour ton endurance!

    • Spiruline dit :

      C’est quand même plutôt confortable, je n’ai pas grand mérite. bien équipé, on a pas froid mais la claustrophobie peut effectivement poser problème à certaines personnes.

  2. Nathalie dit :

    Superbe! quel lieu extraordinaire… qui semble envoutant!? Très très sympa tes photos; tu avais emporté un pied ou as-tu trouvé des endroits pour poser ton appareil? merci pour ce partage. Bye

    • Spiruline dit :

      Oui oui j’ai emmené mon trépied et ma télécommande (surtout pour les aurores boréales, mais ça c’est encore une autre histoire…). C’est un endroit très photogénique mais les moufles sont de rigueur 😉 à bientôt

  3. Awena Robert dit :

    Ooooh…j’ai comme des frissons dans le dos…tellement c’est impressionnant ! Tes mots et tes images donnent vraiment envie d’essayer cette aventure glaciale, malgré le ras le bol du froid de cet hiver qui dure et dure encore…

    A travers ton objectif, j’admire le design de cet hôtel (et ce lustre !). J’apprécie l’atmosphère qui dégage de tes photos, en particulier celles avec les « profils mouvementés». Magnifique série.

    A bientôt (je m’en vais faire une boisson bien chaude. Tu en veux une?)

    • Spiruline dit :

      Merci Awena. Cette “escale” m’a permis de jouer avec les pauses longues et de tenter ces prises de vue un peu plus creatives. L’endroit et l’atmosphère du lieu s’y prêtaient particulièrement bien. On se serait presque cru dans un film de science fiction. Et je prendrais très volontiers une tasse de thé… sans sucre en causant photo avec toi ;-)Bonne nuit

  4. AniLouve dit :

    Extraordinaire. Et tu racontes très bien. Ce bleu féérique est bien la couleur du froid.

  5. Olivier Rault dit :

    Wow, ça donne froid, un lieu magique et somptueux, splendide photo !

    • Spiruline dit :

      Je suis vraiment contente que ces photos plaisent. J’ai dû passablement tâtonner pour arriver à ce résultat. Photographier de la glace n’est pas si simple. Merci pour ton comm.

  6. Lison dit :

    je suis littéralement fascinée! je m’y verrais sans problème. Tu fais partager les lieux, les impressions et le émotions de belle manière: bravo!

  7. Je n’aime pas du tout le froid mais je tenterais bien une nuit dans un hôtel comme ça, rien que pour tenter de faire d’aussi belles photos que toi!! Car oui, tes photos sont sublimes.

    J’ai une préférence pour celles où tu joues avec le flou. La colorimétrie que tu as choisie va parfaitement à ton sujet!

    BRAVO

    • Spiruline dit :

      Avec l’âge, je deviens frileuse mais lorsque l’on va là-bas on sait à quoi d’attendre et on s’équipe en conséquence. Je suis vraiment heureuse que ces photos te plaisent. En voyage, surtout si on est accompagné, on a pas forcément le temps de faire des expérimentations ou des recherches “artistiques”. Là-bas c’était l’occasion ou jamais… J’ai vraiment eu un plaisir fou à tenter des images différentes.

  8. ELFI dit :

    une expérience..pas pour moi..mais j’aime regarder ces photos formidables!

  9. C’est vraiment impressionnant! et puis quelle photo. J’aime l’ambiance bleutée! on dirait que tout le monde avance à pas feutré. quel beau chateau de glace!

    • Spiruline dit :

      A pas feutré, c’est exactement ça. Les murs de glace et de neige sont tellement épais qu’il y a très peu de bruit à l’intérieur. Tout est amorti, d’où cette impression de se déplacer dans une sorte de cocon géant.

  10. Anonymous dit :

    cet hôtel me rappelle vraiment celui que j’avais visité à Québec, malheureusement je n’avais pas pu y dormir, ça vraiment du être génial. Je ris aussi à imaginer JPh en train d’écouter sa musique et se trémousser comme un asticot (heu je sais pas comment on écrit ça d’ailleurs).. Vivement la suite =)

    • Spiruline dit :

      C’est toi qui m’a fait connaître ce genre d’endroit.Avant que tu ne me parles de ton expérience à Québec, j’ignorais tout de l’existence de tels hôtels. Et forcément, tu m’as donné envie de tenter l’expérience 😉 Merci fillette!

  11. ronan dit :

    brrrr, m’étonne pas qu’il n’ait pas de lavabo :-))
    étrange et mystérieux endroit, bien raconté et imagé

  12. Je ne crains pas le froid ni l’aventure mais je confirme que ça me mets mal à l’aise. je crois que comme ton romand, je suis claustrophobe et même ces photos m’angoissent !! Au moins, grâce à ton billet, je sais que ce style d’hôtel existe !

    • Spiruline dit :

      Tu me fais un super compliment. Ton sentiment d’angoisse montre que mes photos ne laissent pas indifférent. Si je n’ai pas voulu angoisser ceux qui les regardent, j’ai toutefois cherché à traduire la nature assez irréelle de ce lieux. Ceci dit, je compatis sincèrement à ta claustrophobie.

  13. Lucie dit :

    Rien qu’à voir tes belles photos, on imagine parfaitement le froid. Je suis de nature frileuse mais j’aimerai bien essayer un jour ! Les photos des chambres sont ces fameuses suites ? Elles sont splendides. J’aime beaucoup la deuxième photo (avec justement le chiffre 2 dessus 😉 )

    • Spiruline dit :

      Le but de ce billet n’était pas de faire une galerie des différentes suites de l’hôtel. J’ai toutefois choisi d’en montrer quelques unes pour vous donner une petite idée du travail artistique fait par les sculpteurs. Dans le quadripyque, il s’agit bien de suites design, sauf la photo en bas à droite. C’est la chambre “standard” dans laquelle nous avons passé la nuit. Si tu as l’occasion, toi qui a l’âme d’une globetrotteuse, n’hésite pas. Une nuit dans un tel endroit vaut le coup!

  14. Impossible de rester de glace devant de si belles photos !
    J’aime les bleus de la glace et l’ambiance que tu nous fais voir et nous racontes si bien.

  15. Véro dit :

    C’est splendide. Je ne sais pas si ce sont tes photos qui magnifient le lieu ou non, mais c’est une pure merveille “glaciale”. Et merci pour ton histoire qui accompagne les images, on s’y croirait. Une très très belle série comme le laissait présager la photo de mise en bouche.
    Bonne soirée

    • Spiruline dit :

      L’endroit en lui-même est envoûtant. Je suis sûire que tu t’y éclaterais autant que moi. Lors de ma visite, j’étais excitée comme une puce et passais d’une pièce à l’autre avec à chaque fois des exclamations de surprise et d’admiration. Et dire que chaque année, ce lieu est différent. De quoi presque me donner envie d’y retourner… Merci Véro pour ton enthousiasme qui fait très plaisir à lire.

  16. Marine dit :

    Wahoo !!! Ta série sur cet hôtel d’exception est géniale ! Ton traitement mets bien en valeur la glace, et tu as bien fait de placer des petites silhouettes dans tes compo, cela ne fait qu’accentuer le caractère étrange et mystérieux de ce lieu.

  17. Pastelle dit :

    Un fantastique endroit, dont tu as merveilleusement tiré parti en photo.
    J’aime particulièrement celles avec un peu de flou. Ca réchauffe ! 😉

  18. Montrer ça à un habitant du québec qui aspire à un peu de chaleur printanière, c’est presque de la cruauté. Mais tu es pardonnée, tes images sont vraiment belles. Quel “monde” étrange. Ça donne envie d’y aller.

  19. Un très beau texte qui donne bien envie !
    Les photos sont fantastiques …

  20. Marie dit :

    C’est un endroit extraordinaire, et je trouve que tu as bien su en tirer partie photographiquement, tout comme on devine également, à travers ton récit, le plaisir que tu as eu à vivre cette expérience.
    J’aime beaucoup l’idée que ce lieu n’est qu’éphémère ;-))

  21. Cathy B dit :

    J’aime beaucoup tes images: on s’y croirait! C’est le palais de la reine des neiges ☺.
    Je me suis toujours demandé ce que l’on ressentait, à l’intérieur, mais aussi, concrètement, comment est-ce que ça se passe pour se glisser sous les draps sans congeler. Merci de répondre à tout ça, avec la poésie en plus. J’aimerai bien tenter l’expérience. Cela me semble plutôt apaisant (j’aime les ambiances cavernicoles et me sentir enveloppée par la terre).

  22. véronique dit :

    j’en étais sûre … vous avez fait un merveilleux voyage, vu des trucs incroyables ! et vous nous faites rêver Spiruline ! quel spectacle

  23. Marie dit :

    trop bien, cet endroit !!! superbes compositions, j’adore !!

  24. Isabelle dit :

    Photos et texte sont excellents et l’ambiance glaciale est au top de ces images futuristes! Merci d’avoir vécu l’expérience pour les plus frileuses d’entre nous 🙂 vite, vite la suite

  25. Spiruline dit :

    @tous: Vos réactions à ces images un peu particulières me font vraiment très plaisir et m’encouragent à davantage de créativité. Il faut dire que ce lieu d’exception s’y prêtait particulièrement bien et je suis ravie de vous l’avoir fait découvrir en mots et en photos. Même si nous aspirons tous maintenant au printemps et à la chaleur, le voyage continue. J’ai encore quelques images à vous montrer. Bon début de semaine à vous.

  26. Sof dit :

    Tu as du vivre une superbe expérience

  27. APP dit :

    Tu fais de nombreux envieux avec cette série tant pour la subtilité de tes photos que par l’envie qu’elles suscitent … Trés Grand Bravo et merci pour ce partage…

  28. evelyne dubos dit :

    Les photos sont fascinantes, toutes ces teintes de bleus, un régal !
    Mais je préfère regarder ça bien au chaud même si l’expérience est tentante… 🙂

  29. atena dit :

    génial
    un série superbe!
    c’est un endroit sympa!
    bon 1er Mai a toi

  30. cath dit :

    Le palais des fées en quelques sortes! merci pour cette découverte!

  31. Cécile dit :

    Que c’est beau! Merci pour le récit et pour le partage. Un régal! Moi qui aime les pays froid et qui rêvait déjà avant de partir en Laponie… ça confirme ce désir!

  32. Anne Jutras dit :

    Bonjour Christine, oh là là, je te trouve bien brave, haha! Je n’ai aucun doute, passer un nuit dans une chambre froide doit être une sensation mémorable. 🙂 Les sculptures à l’intérieur sont magnifiques, les artisans sont vraiment habiles.

    • Christine dit :

      C’était une expérience géniale que je te recommande si tu as l’occasion de la vivre. Et il ne fait pas si froid que cela avec l’équipement qui nous est fourni 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content