Quand le béton se fait écrin art déco

Dans Petites virées un billet écrit par Christine le 19 juin 2017

 

Grenoble, début juin, un week-end entre amis pour flâner dans la ville, s’asseoir en terrasse, sourire et apprécier l’instant présent. Quelques jours pour découvrir une ville charmante qui a su aussi nous réserver une belle surprise.  Je vous emmène dans un lieu insolite et partage avec vous ma vision un rien rétro d’un garage pas comme les autres.

 

 

Rue Bressieux, dans l’hyper centre de Grenoble, rien dans cette petite rue ne laisse deviner ce qui se cache derrière l’élégante façade du numéro 6.  On remarque certes une grille, surmontée d’un fronton à l’intitulé un peu obscur avec juste en dessous deux dates. Mais rares sont ceux à qui ce genre de détails met la puce à l’oreille. J’ai du reste pu le constater auprès de mon hôte, grenoblois de naissance, peu d’habitants de la ville connaissent ce monument classé qui est pourtant un témoin de l’histoire locale.

 

 

Cet ouvrage raconte le temps où Grenoble, qui n’est encore qu’un gros bourg provincial, voit le nombre de voitures augmenter de façon exponentielle. Nous sommes dans les années 20, et déjà des problèmes de stationnement commencent à se poser.

 

 

Construit entre 19128 et 1932,  ce garage aux mensurations impressionnantes pour l’époque est entièrement en béton armé. Il est composé d’une rampe hélicoïdale unique qui se déroule sur 8 niveaux (65 mètres de haut) et donne accès à 225 boxes.

 

 

L’édifice est coiffé d’une verrière d’origine.

 

 

Son toit offre une vue à 360° sur les massifs (et les immeubles) environnants.

 

 

 

Un ascenseur permet d’accéder au sommet pour redescendre la rampe à pied autour du vide central, baigné de lumière.

 

 

Les boxes sont fermés à l’origine par un rideau métallique roulant.

 

 

Comble du luxe pour l’époque, chaque niveau est doté d’un lavabo et d’un WC. Tous les boxes ont un robinet d’eau et l’électricité.

 

Après avoir abrité de vénérables Salmson, Delahaye ou autre Bugatti, le garage est toujours en fonction.  Mais bien qu’inscrit au patrimoine national, l’endroit reste une copropriété  privée. L’accès y est donc officiellement restreint aux seuls titulaires d’un boxe. Personnellement j’ai attendu que la grille s’ouvre au passage d’un véhicule pour entrer et demander (poliment) au gardien la permission de prendre des photos. Ce dernier, conscient du patrimoine dont il a la charge,  m’a très aimablement autorisée à le faire.

 

 

 

 

 

 

 

Back to Main Content

37 Responses to “Quand le béton se fait écrin art déco”

  1. Philippe dit :

    Le détail qui tue les sanitaires se retenir après une longue route et arriver ‘à son PK quel soulagement.
    Par contre j’ai peur pour la conservation de ce patrimoine privé encore dans son jus.
    Bonne journée

    • Christine dit :

      C’est plutôt le détail qui soulage non 😉 Je ne sais rien sur les mesures prises par le propriétaire pour la conservation de ce monument. Ce que j’ai pu constater, c’est que le béton n’est plus de première fraîcheur, c’est une des raisons pour lesquelles j’ai opté pour un traitement « vieilli ». Le rendu est nettement meilleur comme cela à mon avis. Merci pour ta visite, Philippe et à bientôt.

  2. Anne dit :

    Le noir et blanc lui va très bien, comme s’il n’avait pas d’âge!

    • Christine dit :

      Merci Anne! Et comme je l’ai écrit à Philippe, le béton n’est plus vraiment propre, raison pour laquelle j’ai opté pour un noir et blanc « vieilli » qui à mon avis met mieux le bâtiment et son graphisme en valeur .

  3. Cécile dit :

    Très beau reportage, je connaissais le lieu pour en avoir vu des photos, mais pas l’historique: merci beaucoup, passionnant ! Et ton noir et blanc est magnifique. Belle journée Christine.

    • Christine dit :

      C’est le genre de lieu que j’affectionne, qui allie architecture et histoire. Et je suis ravie que ce traitement un peu particulier te plaise, Cécile. J’en ai testé plusieurs, toujours en noir et blanc, et c’est celui qui m’a paru coller le mieux à l’esprit de ce bâtiment. Bonne fin de dimanche à toi.

  4. donlope dit :

    Que c’est beau! Comme quoi, même le béton peut devenir artistique. La première photo est sublime et j’aime beaucoup le traitement que tu as appliqué.
    Merci pour la visite

    • Christine dit :

      Le béton est un matériau qui me séduit de plus en plus. Associé à une telle architecture, c’est un vrai bonheur photographique. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à cette session photo. Et merci pour ton compliment sur le traitement noir et blanc. Il est un peu particulier mais il confère à mes photos un aspect ancien, qui à mon avis, colle bien à ce bâtiment. A bientôt Donlope.

  5. Belle découverte, je ne connaissais pas du tout, le lieu est superbe ! J’aime bien aussi son histoire et le fait qu’il soit encore utilisé est impressionnant, en espérant évidemment que ça ne soit pas source de dégradations. Mais j’imagine que la ville n’a pas envie de se priver de toute cette surface de stationnement.
    Le noir et blanc est un choix qui lui va très bien, la première photo est juste magnifique ! 🙂

    • Christine dit :

      J’ai été vraiment étonnée de constater que beaucoup de grenoblois ne connaissent pas non plus ce garage. L’ami qui nous hébergeait, pourtant natif de la ville, ignorait totalement son existence. Le fait qu’il soit encore utilisé ne me choque pas, il continue de vivre mais Comme je l’ai écrit, ce bâtiment est privé et j’ignore totalement les mesures qui sont prises pour assurer sa conservation. Merci de ta visite Anne:-)

  6. quel super endroit et surtout comme tu l’as bien rendu! merci et bravo

    • Christine dit :

      Bonjour Christine,
      Quel plaisir de te relire! Oui c’est un endroit surprenant que j’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à photographier. J’espère que tu vas bien. Bonne soirée.

  7. Moi qui pensait avoir tout vue dans ma très chère ville, je ne connaissait pas du tout cet endroit. Merci d’avoir fait ce partage. Je trouve ces photos magnifiques et la description est très détaillée. Je voudrai bien y faire un tour et apprécier aussi bien le monument que la vue qu’il nous offre en hauteur

    • Christine dit :

      Je suis très fière d’avoir fait découvrir un petit bout de sa ville à un Grenoblois 😉 J’espère que vous avez pu vous y rendre et faire de belle photos.. Bien cordialement.

  8. Laurence dit :

    J’ai vu ces photos sur IG, c’est un édifice pour le moins suprennant, angoissant même par sa hauteur … je me demande même si les étages supérieurs sont toujours accessibles aux véhicules qui sont beaucoup plus lourds un siècle plus tard. Joli terrain de jeu que tu as su exploiter à merveille … Je t’embrasse.

    • Christine dit :

      Coucou Laurence,
      Et bien oui, les étages supérieurs sont toujours accessibles aux véhicules d’aujourd’hui. A l’époque, il y avait une citerne pour récolter l’eau de pluie sur le toit pour laver les véhicules. Supprimée en 1952, on a construit autour de la verrière 25 nouveaux emplacements sur la terrasse. Et sais-tu que chaque boxe peut supporter 3 tonnes, les Bugattis étaient lourdes en 1932! A bientôt et plein de becs d’Helvétie 🙂

  9. Dédé dit :

    Coucou Christine. Je ne connaissais pas ce lieu et je suis ravie de le découvrir grâce à tes photos. Le traitement en noir et blanc leur va bien et donne un aspect intemporel à la structure. Je trouve marrant l’histoire du lavabo et du petit WE, du luxe! Merci pour cette très belle découverte. Bises alpines.

    • Christine dit :

      Coucou Dédé,
      Je suis ravie que ce petit reportage sur ce lieu d’exception t’ait intéressée. J’essaie toujours de trouver des petites anecdotes sur les lieux que je visite, cela rend le récit plus vivant. Bonne fin de dimanche, en espérant qu’il ne fait pas trop frais dans les alpes aujourd’hui…

  10. Pastelle dit :

    Un endroit qui est sur ma liste des endroits à visiter et photographier depuis au moins 4 ans ! Après avoir vu quelques photos, je le trouvais fascinant. C’est toujours et encore plus le cas après avoir vu tes photos !

  11. La newsletter a marché !!! Et j’en ai même reçu 2 … je crois que c’est qui n’est pas normal, n’est-ce pas ? Mais mieux vaut être informée 2 fois plutôt que jamais 🙂
    Cet endroit est vraiment surprenant et la hauteur me semble vertigineuse ! Mais combien y a-t-il de boxes dans ce parking ? Merci pour cette jolie découverte étonnante ! A tout de suite 😉 😉 😉

    • Christine dit :

      Cette newsletter me donne des cheveux blancs, je ne comprends pas d’où vient le problème… grrrrrrr! Pour répondre à ta question, ce garage compte 225 boxes sur 7 niveaux. Il y a aussi 2 places de parking à la verticale de la verrière au rez de chaussée et 25 emplacements ont été créés sur le toit après la suppression de la citerne (pour récolter l’eau de pluie et nettoyer les véhicules). A l’époque, l’immeuble comprenait un atelier afin d’assurer le ravitaillement et l’entretien des autos, alors objets de luxe ! Et les propriétaires de véhicule pouvait attendre dans un petit salon, attenant à la loge du gardien, que l’on aille chercher pour lui sa voiture… Aaaaah, il savait vivre en ce temps-là 😉 Bises ma belle.

  12. Marie dit :

    Hello Christine !
    C’est génial cet endroit et tu as su parfaitement le mettre en valeur. Il y a beaucoup de variété dans tes prises de vue, un joli grain dans le traitement … c’est très graphique, j’aime beaucoup 🙂
    Je n’ai pas eu cette fois-ci de notification de newletter 🙁 … heureusement qu’il y a Instagram 😉
    Bon WE Christine !!

    • Christine dit :

      Bonsoir Marie,
      C’est le genre de découverte qui me met en joie Sur place, je n’avais pas beaucoup de temps mais je me suis efforcée de trouver différents angles de vue en introduisant ça et là un personnage. J’apprécie beaucoup l’architecture et comme en Suisse, je n’ai pas si souvent l’occasion de prendre ce genre de photos, j’en profite dès que l’occasion se présente. Si je savais d’emblée que ces images seraient en noir et blanc, j’ai essayé plusieurs traitements avant de trouver celui qui me convenait le mieux. Je suis ravie qu’il te plaise. Quant à la newsletter, je n’y comprends rien. Certains la reçoivent deux fois et maintenant tu me dis que tu n’as pas eu de notification. Je vais devoir contacter le fournisseur de l’application, je ne vois pas d’autres solutions. Merci de ta visite et de cette info. Bonne fin de dimanche Marie.

  13. Anne Jutras dit :

    Bonjour Christine,
    Vraiment impressionnant comme endroit ! Cela donne des photos graphiques et tirées d’une autre époque (visiblement). Tu as le don de faire des découvertes intéressantes.

    • Christine dit :

      Bonsoir Anne,
      Tu as raison, se balader dans ce parking c’est comme voyager dans le temps! On s’attend presque à voir débouler une voiture de collection de l’un de ces boxes. Belle fin de journée à toi.

  14. Pancho dit :

    Superbe reportage et photos magnifiques. Ce lieu est vraiment beau. Jolie façon de le mettre en valeur avec ces photos N&B
    Bonne journée à toi

    • Christine dit :

      Le noir et blanc s’est imposé d’emblée dans ce décor en béton gris! Je suis vraiment contente que ce petit reportage t’ait intéressée Pancho. Belle fin de dimanche à toi.

  15. Nathalie dit :

    Superbe série Christine! J’adore le N&B, cette architecture, les compositions de tes images… et découvrir ce lieu insolite! Merci pour la balade :-). Nathalie

  16. Isa dit :

    Bonjour Christine,

    tu as vraiment le don pour dénicher et nous faire découvrir des lieux insolites. J’apprécie ici tes photographies qui éclairent l’architecture dans ses plus beaux angles. Tu as toujours su posé les lignes et les courbes juste à la bonne place. En ce qui me concerne, chacun de tes espaces picturaux est une invitation au voyage. Très beau billet.
    A bientôt Christine

    PS : je ne sais pas pourquoi, mais je reçois 2 mails pour tes publications…

    • Christine dit :

      Bonsoir Isa,

      Lorsque j’ai la chance de découvrir un si bel endroit au potentiel photographique indéniable, j’essaie vraiment d’en tirer le maximum possible sachant que je n’aurai pas la possibilité d’y revenir de si tôt. Je me mets un peu la pression mais je pense que cela m’aide aussi à me concentrer. Cela ne marche pas toujours aussi bien, je devais être en forme ce jour-là 😉 Je suis contente en tous cas que tu apprécies ces photos. Merci! Quant à la newsletter, j’ai remarqué qu’effectivement chaque billet fait l’objet de deux notifications différentes sans que je comprennes pourquoi. J’en suis sincèrement désolée et vais contacter le fournisseur de l’application pour qu’il mette de l’ordre dans tous cela. Très belle soirée et à bientôt.

  17. Il faut avoir l’oeil de photographe pour trouver de tels endroits ! Etonnant, et quel amour pour la voiture pour lui construire une si belle place équipée de tout confort. Connaissez-vous la Tour Rose à Lyon ? Une ressemblance étonnante…

    • Christine dit :

      Bonsoir Mesdames,

      C’est vrai que ma passion pour la photo me conduit bien souvent à chercher (et à trouver) des endroits auxquels je ne me serais pas intéressée sans elle 🙂 Et non je ne connais pas la tour rose à Lyon, mais du coup je vais aller jeter un coup d’oeil. Belle fin de dimanche à vous.

  18. Gine dit :

    Un endroit qui t’a inspiré de la plus belle des manières. Ton travail est très réussi! Bravo!

  19. Chrys dit :

    Bonjour Christine. Voilà bien longtemps que je n’étais venue chez « toi » et sur les blogs d’ailleurs!!! Je vais mettre cette visite grenobloise sur mon listing car c’est un lieu original pas très éloigné de chez moi. Ton noir est bienvenu et tes photos invitent vraiment à la visite! Bel été à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content