La musique dans la peau

Dans Papotages un billet écrit par Christine le 23 janvier 2011

.

On imagine que certaines soirées seront mondaines, guindées, bref ennuyeuses. On se prépare, sans enthousiasme, sans savoir ce qui nous attend, en se disant que “quand faut y aller, faut y aller…”.  C’est ce que j’ai fait la semaine dernière pour accompagner mon Romand préféré. Mais une fois sur place, je suis allée de surprise en surprise, un cadre magnifique, un repas raffiné, certains invités très people qui ont titillé mon côté midinette… Et puis, entre la poire et le fromage, l’animateur a demandé le silence et s’est approché d’une petite fille dont la présence dans ce monde d’adultes n’avait pas manqué de m’interpeller à l’apéritif. S’adressant à elle en anglais, il l’a conduite jusqu’au piano qui trônait sur la scène. Elle s’est mise au clavier et en toute décontraction, a commencé à jouer ou plutôt à survoler les notes avec une virtuosité époustouflante devant l’assistance médusée.
Emily Bear est américaine, a neuf ans et a commencé ses études de piano à l’âge de 5 ans. Elle s’est déjà produite entre autres dans le Ellen Degeneres Show, au Carnegie Hall et à la Maison blanche. L’an dernier, elle a notamment donné deux récitals en Italie et un concert en Chine. Cette gosse à la bouille et au sourire irrésistibles ne se contente pas de jouer avec une facilité déconcertante des morceaux classiques, du jazz et des boogies mais compose également ses propres morceaux depuis l’âge de trois ans. Certains voient déjà en elle un Mozart au féminin….
Bien sûr j’ai été scotchée comme tout le monde par le talent incontestable de cette jeune prodige, mais ce qui m’a le plus touchée, c’est le fait qu’à peine sa performance terminée, la gamine s’est empressée de rejoindre en courant la table de ses parents, se fichant comme de sa dernière poupée des rappels du public.
Espérons que les dieux de la musique (et son entourage) préservent encore longtemps son âme et sa spontanéité d’enfant!
Les photos sont des captures de l’un des écrans géants installés dans la salle, prises avec mon téléphone portable et très légèrement bidouillées en post-traitement. Pas facile de photographier avec cet outil dont le temps de réaction au déclenchement dans des conditions d’éclairage difficiles est des plus aléatoire…
Back to Main Content

10 Responses to “La musique dans la peau”

  1. annso dit :

    Impressionnant ! Et moi qui apprends difficilement à lire une partition à 23 ans…

  2. Laurence dit :

    C’est vrai, il faut parfois se forcer à aller quelque part, je l’ai souvent remarqué … Et du moment que tu gardes l’esprit ouvert, il y a toujours une bonne surprise à la clé !!!

    Je suis vraiment contente pour toi que tu aies passé une bonne soirée !!!

  3. Camille dit :

    J’aime ces instants où le temps se suspend comme par magie… Et Dieu sait si j’aime le piano !
    J’ai déjà vu Emily Bear sur Youtube et je trouve aussi son aisance vraiment impressionnante pour 9 ans !

  4. verO dit :

    Woaw, tu es invitée à des soirées très chics, dis donc !!
    (j’ai un peu googélisé, je l’avoue)
    😉

  5. Spiruline dit :

    @Annso:effectivement! c’est comme ces tout petits gosses qui jonglent avec plusieurs langues, je les envie…

    @Laurence: en l’occurrence, c’était vraiment bien. Le plus dur c’est de rentrer tard dans la nuit et d’aller bosser le lendemain ;-(

    @Camille: serais-tu musicienne?

    @verO: tu sais, ce n’est pas moi qui suis invitée mais c’est sympa de pouvoir participer, c’est tellement différent de mon monde habituel!

  6. Lolotte dit :

    Ce devrait être un beau momemt. Un concert de piano est déjà en soi un moment magique mais en plus donné par une jeune virtuose, c’est d’autant plus d’émotion.

  7. Anonymous dit :

    quelle sacrée nénette.. je suis scotchée.. =) ca me fait plaisir que tu aies passé un bon moment.. jolies photos et bien harmonisées avec le texte..

    gros becs maman

  8. Camille dit :

    Oui, piano. Mais malgré 8 années de cours, je suis loin d’être une virtuose !

  9. Christiane dit :

    J’ai regardé, écouté, scotchant, forcément. D’où vient ce talent inné chez certains, pourquoi d’autres doivent-ils tellement travailler pour faire quelque chose qu’ils aiment, de tout leur coeur aussi, mais qui peine à sortir. Troublant! Merci pour le partage.

  10. C&G dit :

    C’est souvent quand on se dit que la soirée va être ennuyeuse que finalement on passe un excellent moment! Giorgia & Cyril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content