Solstice

Dans Papotages un billet écrit par Christine le 21 juin 2011

Passagère du temps qui s’enfuit, j’essaie de le retenir, de le capturer à travers la vitre de la voiture… Le soleil rougeoyant se couche derrière le rideau d’arbres, le véhicule file sur le ruban de bitume, j’aime cette vision éphémère,  je déclenche. L’image se révèle, immédiateté décevante, voilée, embrumée par la vitesse, ratée…
Pourtant j’y reviens inlassablement et ne parviens pas à me résoudre à l’effacer. Elle me parle sans toutefois que je parvienne à comprendre ce qu’elle me chuchote. Je la tords, je la triture, je fais hurler les contrastes, les niveaux, la saturation sans parvenir à lui faire traduire ce qu’elle suscite en moi.
Finalement dans une ultime tentative, je joue avec “photogene” sur mon Ipad….
Révélation, l’image se met à danser et à chanter devant mes yeux ébahis. C’est cela exactement, l’été est là, comme une abstraction rêvée, dans sa vibrante intensité!
Photogene est un application de traitement de l’image pour Iphone, Ipad et Ipod touch.
Back to Main Content

8 Responses to “Solstice”

  1. “passagère du temps qui s’enfuit” sont les mots, tes mots, qui me vont comme un gant en ce moment. Une vie faite d’images mouvantes, d’instants éphémères, impressions de mirages qui se dérobent sitôt atteints. (bon à part ça, je suis totalement dépassée par la technologie, photogène etc… moi pas connaître tout ces trucsmuches). Bises++++

  2. C’est quelque chose que j’ai toujours revendiquer ça… “ressentir” et “écouter” les images. Il y a toujours une petite chose qui se réveille en nous lorsqu’on regarde ces arrêts sur le temps.
    La vitesse… le temps qui file sans que l’on puisse l’arrêter, quoi qu’on fasse… Sauf ? Sauf un clic qui arrête l’instant et lui donne la saveur d’un présent trop vite devenu passé. D’un présent maîtrisé.
    Moi j’aime l’ambiance de ta photo et la version que tu lui a donné, comme plein de fougue et de variations.
    Bises

  3. Laurence dit :

    C’est une photo ! Si, si, c’en est une !! Super Spiruline !!!!! A moi aussi, elle me parle, je ne sais pas de quoi, mais elle m’attire et me retient …

  4. Spiruline dit :

    @toutes: et bien il semble que cette “photo” parle davantage aux femmes qu’aux hommes;-) à moins que ce ne soit la réflexion sur le temps qui passe qui sensibilise davantage la gent féminine. Merci à vous d’avoir laissé vos mots et partagé votre ressenti sur cette image un peu particulière j’en conviens. Ma fille par exemple ne l’aime pas du tout….

  5. Anonymous dit :

    Comme toi, j’ai énormément de mal a me séparer des photos ratées, des visages grignotés, des grimaces non-désirées…sauf que dans mon cas, il n’y a rien a sauver!
    Je l’aime bien cette photo, probablement parce qu’en fait, elle n’y ressemble guère. Et le concept de l’été abstrait, oui, voila, c’est ca…un peu comme la physique quantique, on sait que ca existe sans jamais rien pouvoir en saisir!

  6. j’aime le côté tableau de cette photo (??)bcp de poésie et d’intensité s’en dégage!

  7. Spiruline dit :

    @Anonyme: je ne garde quand même pas toutes mes photos ratées et je suis sûre Et ton parallèle avec la physique quantique est tellement juste!

    @La Souris: oui, je t’assure c’est bien une photo et pour moi qui ai toujours été nulle en dessin/peinture, c’est vraiment jouissif d’arriver à faire quelque chose qui ressemble (très modestement) à une “toile”.

  8. David dit :

    Déroutant !

    Mais au final, une abstraction qui permet de laisser divaguer son imagination…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content