Vents contraires

Dans Papotages un billet écrit par Christine le 17 décembre 2012

Qu’as-tu prévu pour le repas du 24? Que faut-il offrir à ton fils, à ta nièce, à ton Jules? Veuillez rédiger cette demande avant Noël, c’est urgent! Le frigo est vide, quand vas-tu faire les courses?…

Avancer, gérer, organiser, prévoir, se démultiplier, tenir le coup…

STOP!

Envie de prendre mon temps, de réfléchir, de me poser pour respirer,  me retrouver et ne plus avoir l’impression de courir après du vent.

Cette frénésie d’avant fêtes vous fait-elle aussi cet effet?

Back to Main Content

34 Responses to “Vents contraires”

  1. Nathalie dit :

    Oh que oui!!! Louer un gîte avec des amis, sur la côte ouest… avec le vent, l’océan, les embruns, la nature… partir AVANT le 21 et revenir APRES le 29…; telle est notre formule de cette année… pourvu que ça marche!! évidemment nous serons rattrapés par la buche et les cadeaux… à notre retour!! 🙂 grosses bises.

  2. Nathalie dit :

    Ouh là là… essaie de prendre des forces avant le marathon :-)…

  3. Anonymous dit :

    Tu nous livre un curieux arbre de Noel qui fume du châpeau.
    (Courses faites aujourd’hui ! OUF.)
    AniLouve

  4. ronan dit :

    oui, mais cette année c’est différent, la “fin du monde d’avant les fêtes” nous exonère de ces futiles tracas. Quelle chance 🙂

  5. Je ne sais pas si je peux parler de frenesie me concernant … c’est plutôt le stress complet !

  6. Pastelle dit :

    Tout simplement : OUI !!!

  7. Lucie dit :

    Moi j’aime bien, surtout j’évite les magasins le weekend, je me réjouis des repas de famille et de la joie des enfants. C’est peut-être parce que je suis née pendant les fêtes ! Bon je dois avouer que le 24 je mets les voiles (encore!)

  8. Bruno Moulin dit :

    Moi..je ne fais pas grand chose…Christel s’occupe de tout…elle aime cela en plus même si ce sera moins facile cette année…

  9. Pas dans le coup de Noël=cadeau=bouffe=consommation.
    Je freine et empêche tout ce qui pourrait m’embarrasser.
    Je fais le vide,
    dans la maison,
    et en moi,
    je recherche le calme et l’établis à la maison,
    “religieusement”,
    ce Noël sera zen , sobre, néanmoins joyeux, simple,
    laissant la porte ouverte à l’imprévu.
    Bisouilles et bonne fêtes à toi.

  10. Amartia dit :

    Dommage que le plaisir de se retrouver en famille, tourne à la foire d’empoigne dans les magasins et au stress des préparatifs. En Grèce, d’abord ce n’est pas une très grande fête, ensuite les cadeaux sont distribués le 1er janvier, mais surtout, avec la crise, les réjouissances seront des plus simples. Même les décorations lumineuses que chaque famille se devait d’accrocher à ses fenêtres n’ont pas été sorties de leurs boîtes. Du coup, le stress tient plus à la recherche d’un emploi, qu’à la recherche de cadeaux !

  11. Marie dit :

    Frénésie, c’est bien cela : un mélange d’enthousiasme et de contraintes .. j’aime partir à cette époque de l’année ; malheureusement, ce ne sera pas le cas cette année 🙁
    Mais ces fêtes ont quelque chose de magique malgré tout ce stress !

  12. J’avoue que pour ma part je suis très en retard mais la frénésie et le stress ne sont pas encore là meme si je soupçonne qu’ils se rapprochent dangereusement…

    J’avance à mon rythme et on verra bien. en tout cas bon courage à tous pour ces préparations!

  13. Awena Robert dit :

    Pour ma part, il ne s’agit pas (encore) de stress. Comme ce Noël ne se passera pas chez moi, j’avoue que j’ai moins de choses à organiser. C’est plutôt le voyage vers la GB en voiture qui me stresse davantage. Malgré tout, l’enthousiasme et la joie de retrouver ce pays m’envahissent en ce moment.

    Je te souhaite de pouvoir prendre ton temps pendant ces fêtes.

  14. evelyne dubos dit :

    J’avoue avoir pris bcp de recul (surtout depuis que les enfants sont grands) avec ce type de fêtes… même si j’aime l’ambiance des villes en lumières à ces moments. J’essaie d’éviter les cohues qui génèrent stress et fatigue, comme je ne travaille pas en ce moment, cela facilite les choses. 🙂 Bises.

  15. Pffff OUI!!!
    Ces fêtes me minent la tête!
    De belles choses à vivre mêlées à d’autres qui plombent.

    Ainsi va la vie.

    Belles fêtes à toi

    • Spiruline dit :

      J’aimerais bien avoir du temps pour flâner en ville et profiter des lumières, boire un chocolat chaud en regardant les passants se presser… Pure fantasme, je ne fais que de courir pendant mes pauses. Belles fêtes Chrys.

  16. Laurence dit :

    Je suis exactement comme ta photo ! En vents contraires, contente et fatiguée, frénétique, débordée et je me sens inefficace. Non mais qu’est-ce qu’on se plaint tout le temps quand même !!

    Pffiuuuu … Biiiises !!

    • Spiruline dit :

      Ah cette photo, je l’ai prise un matin de la semaine dernière alors que j’étais coincée dans un bouchon en voiture. Cet espèce de petit buisson (je ne sais pas vraiment ce que c’est) qui part dans le sens inverse du panache de fumée m’a interpellée. Je me suis dit que décidément ces temps-ci le monde ( en tous cas le mien) va dans tous les sens. Baci Laurence.

  17. Hello Spiruline , il me semble bien ne t’avoir jamais vu répondre à un tag … je t’ai donc choisi pour reprendre le flambeau du mien 😉

  18. Comme je me retrouve dans cette frénésie … mais tu vois, maintenant c’est fini ou presque et je suis dépitée : tout ce stress, cette excitation (pas forcément positive) et pff … plus rien ! Il faut que je sois plus sage l’an prochain afin de profiter davantage !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content