Entrer dans la légende

Dans Andalousie un billet écrit par Christine le 3 octobre 2011

La Porte de la Justice
Avez-vous déjà remarqué à quel point certaines photos, malgré ou peut-être précisément en raison de leur imperfection, ont le don de nous transporter, de stimuler notre imaginaire?

Souvent, je reviens sur cette image de la Porte de la Justice, surexposée, passée, voilée. Juste pour le plaisir de faire renaître la magie, de me laisser envoûter encore une fois. Mes yeux glissent sur le flou des pixels anarchiques, ils caressent la douce chaleur de l’argile, le sort opère. Mon esprit tout entier se dilue dans les limbes d’un monde révolu. Il vagabonde et saisit la main que lui tend l’histoire pour le faire entrer dans la, ou plutôt dans les légendes de l’Alhambra. Il devient cette captive chrétienne aux yeux bleux et aux cheveux d’or ensorcelée par l’astrologue arabe vivant dans le somptueux palais caché sous cette porte, la plus grande de la citadelle. Il tremble à l’idée que le sort se rompe et que soudainement la main gravée sur le premier arc de la porte saisisse la clé ornant son second arc, provoquant la disparition de l’Alhambra, la fin du monde…
Mais avant que le charme s’évanouisse, mes pensées franchissent une fois encore la muraille, empruntant le passage coudé qui permettait de se protéger aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur.
 La Porte du Vin doit vraisemblablement son nom à une erreur de traduction des chrétiens.
Elles s’attardent sur l’esplanade avant de suivre la ligne de pavés qui conduit à la Porte du Vin, la mal nommée, celle-là même qui inspira l’une des ses pièces de piano à Debussy qui pourtant n’a jamais mis les pieds à Grenade.
Puis, elles s’échappent le long de la Rue Royale qui articule toute la cité de l’Alhambra pour en contempler d’autres trésors, la guerrière Alcazaba, le princier Alcazar…
Vue de l’Alhambra et des murs de l’Alcazaba depuis les jardins du Généralife
A suivre…
Back to Main Content

13 Responses to “Entrer dans la légende”

  1. Anonymous dit :

    Yes je suis le premier commentaire 🙂 a nouveau une belle serie, je suis autant charmée par tes textes que tes photos..bravo..ps: ca bosse dur par ici, je te vois guigner des photos par-ci par-là.. 🙂

  2. Spiruline dit :

    Damned on m’espionne 😉

  3. Céline dit :

    Je te suis… à la découverte de cette cité merveilleuse que je n’ai pas (encore) eu la chance de visiter.
    Bonne soirée

  4. Encore un très beau reportage photo à suivre.

  5. Lolotte dit :

    Cette photo est troublante, j’y suis repartie un nombre incalculable de fois, c’est un râté réussi !!

  6. C’est exactement ces photos qui sont justement les plus intéressantes et qui font réellement voyager au sens le plus noble et le plus mystérieux du terme! vivement la suite!

  7. Oui, vivement la suite…
    Merci pour le voyage
    et
    Debussy!
    Bises+++

  8. Spiruline dit :

    @toutes: merci Mesdames pour vos commentaires que j’ai toujours beaucoup de plaisir à découvrir. La balde à travers l’Alhambra continue tout soudain, sans raté … A bientôt

  9. Jeanne dit :

    J’aime beaucoup cette première photo, évocation d’un passé mystérieux… présence éphémère d’une absence. Et je dois dire que je suis séduite par le texte qui m’ouvre un imaginaire aussi riche que les photos. Bravo!

  10. Laurence dit :

    Oh, mais je ne les avais pas vues celles-là !!! Attention, l’Alhambra, j’arriiiivvvve !!! Comment faire autrement quand on voit tes images ? Bravo pour le traitement, je trouve qu’il colle particulièrement bien à la deuxième et à la dernière photo

  11. Marie dit :

    c’est vrai, un “loupage” particulièrement réussi ! J’aime beaucoup. J’aime aussi louper mes photos, je garde mes flous, depuis quelque temps, je les reprends parfois…
    Bref, en tout cas, ta photo du haut… un régal !

  12. jeff dit :

    Tes photographies sont Waaooooh ! ! ! J’aime celle-ci particulièrement mais tu as un sacré talent dans le cadrage ou recadrage de tes photos ! Chacune est un petit bijou… Tes traitements d’images pareils ! Du nan nan ! 🙂
    Ça, c’est pour le côté technique, et il y a ton regard qui fait la différence ! Tu me donnes une grande leçon d’humilité ! J’essaie de raconter une petite histoire a ec nombre de photos… Toi, avec une prise de vue travaillée avec amour, tu me transportes, comme tu le dis, dans mon imaginaire…
    Ta page est un plaisir pour les papilles des yeux 🙂
    Excellente journée… 😉

  13. Lydia.Dd dit :

    j’aime beaucoup ces flous ratés qui nous permettent d’imaginer et de rêver un peu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content