Les occasions manquées

Dans Clin d'oeil un billet écrit par Christine le 20 novembre 2014

sans titre-1-2-Modifier-Modifier

Combien de fois sur la route me conduisant au boulot suis-je restée médusée par une lumière fantastique, par un ciel dramatiquement beau, combien de fois ai-je amèrement regretté de ne pas être libre de mon temps pour en profiter ou me suis-je maudite de ne pas avoir mon réflex à portée de main… Si vous saviez le nombre de photos “géniales” que j’ai prises uniquement dans ma tête parce que ce n’était ni le lieu ni l’heure de faire des photos…

Je suis sûre de ne pas être la seule à me faire ce genre de réflexion et que de nombreux photographes ont, tout comme moi, été frustrés un jour ou l’autre de ne pouvoir librement s’adonner à leur passion pour x raisons. En ce qui me concerne, cet automne fut particulièrement riche en occasion manquées. Entre petits matins brumeux sur la campagne, ciels orangers au lever du jour, orages menaçants, j’ai eu plus d’une fois l’occasion de tempéter au volant de ma voiture, parce que j’étais sensée faire autre chose que d’immortaliser dame nature.

Cette semaine, alors que dans un moment de lassitude, je levais le nez de mes dossiers pour jeter un oeil par la fenêtre de mon bureau , j’aperçus, ou plutôt j’entraperçus le tout récent Pont de la Poya. Surgissant partiellement de l’épais brouillard qui l’enveloppait, l’élégant ouvrage semblait flotter dans la ouate. Cette vision irréelle, très “high key” et éthérée avait tout pour me séduire. Un réflex ne faisant pas partie de mes outils de travail, il ne me restait que mon fidèle Iphone pour capturer cette scène que l’on aurait dit tirée d’un film de science fiction. Mais la piètre qualité de l’image due à l’utilisation du zoom me fit une fois de plus regretter mon Nikon. Le lendemain, dans l’espoir très naïf de voir les mêmes conditions se répéter, j’emmenai mon volumineux reflex(mon hybride n’a pas de zoom)  dans mon sac. Et vous savez quoi?

Il a fait grand beau.

Caramba, encore raté!

 

Back to Main Content

22 Responses to “Les occasions manquées”

  1. Céline dit :

    🙂 Héhé, je me reconnais bien là dans ta description des “occasions manquées”! Mon cerveau est rempli lui aussi de photos “géniales” que personne ne verra jamais mais je crois que l’essentiel, c’est d’avoir su capturer ces instants de beauté et de magie avec son être tout entier et de le savourer à sa juste valeur… Imaginer une photo sans la prendre peut être aussi un bon exercice?
    Bonne journée Christine! 😉

  2. Gine dit :

    Je reprends mon commentaire que j’ai laissé filer… je ne sais où! Je disais que tu tournais le couteau dans la plaie parce que je venais de rater “la” photo du Lac de la Gruyère comme un miroir, et si haut que les arbres sortaient de l’eau… le reflet était sublime! Je ne conduisais pas, et le conducteur n’a pas trouvé “la place pour s’arrêter!”. Bisque, bisque, rage! C’était aussi irréel que le pont sortant de la brume…
    Heureusement, j’en garde le souvenir, très net!
    Bonne soirée!

  3. Polina dit :

    Je suis loin d’être une pro de la photo, mais si j’ai pu ressentir ce que tu décris j’imagine à quel point ces actes manqués doivent être frustrants pour toi ! Car la photo nous donne cette impression d'”‘immortaliser” l’instant tout en le “possédant” à jamais, en quelque sorte :).

  4. Isa dit :

    Oui, je comprends ce ressenti de frustration. J’ai vécu cela le mois dernier lorsque je me suis retrouvée au beau milieu d’une curée de plusieurs dizaines de vautours dans le pays basque. Mais je rejoins Céline sur ces propos, on peut apprécier autrement ces moments. Chasser la frustration et se donner la possibilité de vivre ce qu’il nous est donné à voir sans objectif (dans le 2 sens du terme), sans notion de performance, sans songer à restituer mais uniquement accueillir le spectacle de la vie. Lorsque je me suis retrouvée au milieu des vautours, mes deux copines ont sorti leur APN. Alors que je commençais à sentir la colère d’une occasion manquée monter, j’ai regardé les vautours postés à une dizaine de mètres de nous et j’ai dit à mes amies « photographier ce moment, moi je le vis » 😉
    J’aime ton occasion manquée sur fond d’aquarelle…

  5. Bonjour chère cop’s ! Et bien vois-tu, pour ma part et en y réfléchissant, le sentiment de frustration que tu éprouves m’est assez étranger. Je me demande bien pourquoi d’ailleurs ! Je me demande si ce n’est pas le fait que lorsque je photographie, je me mets dans un état assez particulier (que j’appelle pour me moquer de moi-même mon état autiste). Je crois aussi que je dois être “en chasse” et que si je ne suis pas dans cet état d’esprit, je suis seulement “contemplative”. J’aime en effet me nourrir “passivement” de ce qui m’entoure au quotidien, et prendre le temps de le digérer, d’être attentive à l’émotion que cela me procure. Du coup, ça m’arrive en fait très rarement de me dire que j’aurais aimé prendre une photo et que celle-ci aurait été la photo du siècle si seulement j’avais eu mon appareil photo !
    Allez, si quand même, j’ai eu une immense frustration cet été (et pourtant j’avais mon appareil photo dans mon sac mais je ne pouvais pas le sortir !!) : je voulais prendre des photos du hammam où nous sommes allées avec mes belles-soeurs. Qu’est-ce que j’aurais aimé pouvoir profiter de cette lumière incroyable créée par la vapeur, retranscrire cette ambiance de chaleur et de suavité, ces corps luisants, cette eau brûlante, le soin apporté au corps … Mais est-ce un regret ? Peut-être pas finalement car je n’ai pas dit mon dernier mot et qui sait … la prochaine fois je pourrais expliquer un projet, une démarche à la direction et aux femmes et que j’obtiendrai alors une autorisation ? Ce projet, j’aurais pris le temps de le penser, de le réfléchir de l’argumenter etc … Tu vois, finalement on en revient à ce que je disais au début de mon commentaire : j’ai rarement des frustrations 😉

  6. verO dit :

    J’aurais pu écrire cet article, tellement je me reconnais en te lisant.
    Ta photo est quand très réussie. On dirait presque une aquarelle.
    Bon week-end.
    verO

  7. Pancho dit :

    Tes mots font échos en moi et sûrement comme pour beaucoup de photographe. Moi aussi j’ai fait photos imaginaires si réussies!!!
    Ta photo est très belle comme une aquarelle.

  8. Awena dit :

    Je suis tout à dit d’accord avec VerO et Pancho…je me reconnais tout à fait (surtout en ce moment car je ne prends pas le temps de faire de la photo….mais ça va revenir!)…j ai des tonnes de photos dans la tête, mais malheureusement pas dans mon appareil. Ta photo est vraiment réussie et en effet on dirait presque une peinture. Au plaisir de te lire. A bientôt.

  9. Pour une photo ratée, elle est magnifique, une belle aquarelle ! Nous ne sommes de photographes mais apprécions cet art.
    Mais les occasions manquées, nous les connaissons bien dans d’autres domaines ; combien de fois nous nous sommes dit j’aurais du, pourquoi je n’ai pas fait ci et ça ! Les occasions manquées nous font réfléchir, elles ne sont donc pas complètement inutiles, même si le regret restera ! Bon Week end

  10. Marie dit :

    Bonjour Christine,
    Je me retrouve également dans tes propos, les occasions manquées se présentent à moi régulièrement. Je me suis acheté récemment un hybride que j’ai pratiquement tout le temps sur moi dans mon sac à main (qui ressemble plus à un petit sac de voyage d’ailleurs) et je lui trouve plein de qualités (discret, léger ..), j’ai donc moins d’excuses d’occasions manquées. C’est souvent le temps qui manque, avec des contraintes horaires à respecter et je ne sais si tu es comme moi, mais j’aime bien être un peu “sereine” lorsque je décide de faire de la photo. Et donc, finalement, il faudra s’accommoder de ce sentiment de frustration qui s’avère peut être nécessaire d’ailleurs 😉
    Bon week-end Christine.
    P.S. : ta photo n’est peut-être pas telle que tu l’avais imaginée, mais elle dégage une ambiance très douce avec cet aspect aquarellé 😉

  11. Chrystel M dit :

    La frustration, j’ai le sentiment que c’est aussi ce qui aiguise le désir. Oui, parfois il m’arrive regretter mon appareil mais au final, l’ayant, aurais-je fait LA photo que j’imagine? Ce n’est pas certain. D’ailleurs, parfois, j’ai mon appareil et je ne fais pas pas une photo,. Va comprendre….

    Dis donc, t’as une belle vue de ton boulot!!!

  12. Bruno dit :

    On ne peut pas toujours avoir son appareil sur soi…impossible sauf si on en fait notre métier.
    Moi j’ai vu une fois une jolie bonde qui était suisse d’ailleurs mais je n’avais pas mon appareil non plus…j’ai regretté…pffffff…ben tant pis.
    🙂

  13. Anne dit :

    Moi aussi, j’ai des centaines d’occasions ratées dans ma tête, souvent coincée par des horaires non photo-compatibles, je rêve d’une autre vie!

  14. Je me suis bien amusé à te lire.
    Je crois bien que c’est le nombre d’occasions ratées qui doit nous donner du plaisir avec les occasions réussies.
    Si jamais tu entends parler d’un savant fou qui cherche un cobaye pour implanter dans un cerveau un système de mémorisations d’images rétiniennes, fais moi signe, suis volontaire.

  15. Aurore dit :

    Je vois très bien de quoi tu veux parler… Peu de temps pour photographier depuis la rentré et évidemment des tas de photos faites avec mes yeux 🙂 mais le cerveau enregistre quelque part dans notre mémoire visuelle et photographique. Nos prochains clics en seront d’autant plus riches 😉 😉

  16. Je te comprends, ça peut être très frustrant. Impossible de tout capter, mais heureusement, la mémoire est là pour nous rappeler ces instants magiques.

  17. Pastelle dit :

    Tu en as fait une jolie aquarelle, ce n’est donc pas une occasion manquée… 🙂

  18. Christine dit :

    @Tous: un grand merci pour vos commentaires que j’ai lus avec beaucoup d’intérêt. Entre mon boulot et la préparation du vernissage de cette fin de semaine, je n’arrive malheureusement pas à vous répondre personnellement. Je constate (et je m’en doutais un peu j’avoue) que je ne suis pas la seule à rater de bonnes occasions mais j’aimerais quand même dire que si je regrette parfois/souvent (selon les périodes) certaines photos, je ne crois pas être frustrée pour autant. Ma nature spontanée fait que sur le moment, je rouspète mais j’en prend assez rapidement mon parti pour simplement admirer une belle scène . Et cette petite contrariété ne fait qu’accroître le plaisir que j’aurai lorsque je réussirai une belle prise. J’ai adoré lire vos occasions manquées à vous. J’ai admiré aussi votre sagesse et votre zénitude dans ces moments “d’adversité”. Même Bruno reste serein quand il manque une bombe helvète 😉 Sincèrement, vos témoignages m’ont vraiment réjouie ce w-e. J’ai des lecteurs formidables ! A bientôt

  19. Comme toi, j’aimerais immortaliser plein de choses et pourtant, je n’y fais pas attention sur le moment présent ou n’ai tout simplement pas l’occasion de le faire.
    J’adore la photo du pont, comme sorti de l’imaginaire. Waouw!

  20. Lannic dit :

    Tu n’es en effet pas la seul à compter les occasions ratées pour nombre de raisons diverses et variées.
    Lors de mon dernier et récent voyage j’ai d’ailleurs pu une nouvelle fois faire ce même constat ! Damned !!!
    Quoi qu’il en soit, cette occasion-ci tu ne l’as pas laissé passer pour notre plus grand bonheur. J’aime beaucoup le coté aquarelle.

  21. Oh, comme je te comprends ! Mais même ratées, tes photos sont belles et poétiques !!! Pas plus tard que dimanche dernier chez nous, les derniers rayons de soleil, les sommets des Pyrénées fraîchement enneigés et une trouée de ciel bleu, le spectacle était magique mais bien trop loin pour mon Iphone … c’est dans ma tête !!

  22. J’ai eu ce sentiment plusieurs fois, je suis revenu à des endroits où j’avais raté une photo, mais la lumière est rarement la même. C’est pourquoi, j’ai commencé à prendre mon appareil tout le temps avec moi… mais ça ne suffit effectivement pas pour pouvoir prendre toutes les photos que l’on voudrait. Il y a des fois où ce n’est pas possible, ou bien, tout simplement, il faut savoir se retenir. Et finalement, comme tu le dis, ça m’a appris à plus profiter de ces moments !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please fix your errors.

Partagez

Back to Main Content